Enquête sur Amazon : Avez-vous prévu de boycotter la marque pour vos achats de Noël ?

VOUS TEMOIGNEZ Une nouvelle enquête dénonce l'impact social et environnemental du géant de la distribution en ligne Amazon 

Oihana Gabriel

— 

Illustration des cadeaux de Noël.
Illustration des cadeaux de Noël. — Pixabay

Noël, c’est la fête des enfants… mais aussi le summum de la surconsommation. Alors que beaucoup s’inquiètent de plus en plus de l’avenir de la planète, certaines familles tentent d’imaginer un Noël plus écologique. Une ambition qui sera peut-être renforcée par une nouvelle enquête qui sort ce dimanche.

A quelques jours du Black Friday, un rapport des associations Attac,  les Amis de la Terre et de  l'Union syndicale Solidaires dénonce l’impact social et environnemental du géant de la distribution en ligne. « Le monde selon Amazon n’est pas viable », écrivent-ils dans un rapport compilant différentes données les trois organismes.

« En 2018, l’équivalent des émissions du Portugal »

Au menu des reproches : la pollution de la montagne de colis livrés très rapidement. Parmi les pratiques pointées du doigt, la livraison rapide « source d’émissions de gaz à effet de serre » et la destruction des invendus. Les organismes ont croisé des « données et estimations publiques » afin d’obtenir un « ordre de grandeur » pour l’activité d’Amazon de stockage de données. Selon leurs calculs, elle a généré « 55,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre en 2018, soit l’équivalent des émissions du Portugal ».

Deuxième problème, déjà bien connu quand on parle des GAFA, la question fiscale. Les associations accusent également le groupe américain de dissimuler pour des raisons fiscales une grande partie de son chiffre d’affaires réalisé en France.

Enfin, sur le volet social, les auteurs du rapport déplorent le recours massif aux contrats précaires, « en particulier pendant la période des fêtes » de fin d’année. Mais également des cadences épuisantes pour des salariés mis en concurrence avec des robots. Et un manque à gagner pour l’économie du pays. « On estime que pour un emploi créé par la firme de Jeff Bezos, deux emplois sont détruits dans le secteur commercial », tance le rapport. Les associations appellent donc les Français à boycotter Amazon, notamment lors du Black Friday, le vendredi 29 novembre 2019.

Et vous, ces arguments vous convainquent-ils ?

Ce n’est pas la première fois qu’Amazon se fait épingler pour ses pratiques. Sur les conditions de travail, plusieurs enquêtes avaient mis en lumière la pression et les difficultés des salariés d’Amazon, notamment en février 2019, le Business Insider avait donné la parole à une trentaine de travailleurs dans les entrepôts dans plusieurs pays. Vendredi dernier,  l'ancien secrétaire d'État au Numérique Mounir Mahjoubi avait accusé la grande marque d’avoir « détruit 7.900 emplois » sur le territoire. Et avait invité les Français à réfléchir à deux fois avant de faire leurs achats sur France Info : « Achetez près de chez vous auprès d’une entreprise qui fait des cadeaux de Noël qui vont avoir de l’impact pour l’emploi et pour le territoire ».

Ces diverses invitations à boycotter Amazon seront-elles suivies ? Et vous, pensez-vous privilégier la librairie du coin, la marque de vêtement française, utiliser vos pieds pour courir les magasins plutôt que votre souris ? Allez-vous acheter d’occasion, uniquement français, ne rien vous faire livrer ? Si vous pensez éviter Amazon, ou au contraire continuer de faire vos achats sur le géant de la distribution, racontez-nous pourquoi et comment.