Tarbes : L’église Saint-Jean vandalisée, des livrets de messe déchirés et brûlés

DEGRADATIONS Deux hommes ont pénétré dans l’église Saint-Jean de Tarbes mercredi et ont commis des dégradations à l’intérieur

N.S. avec AFP

— 

L'église Saint-Jean de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées.
L'église Saint-Jean de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées. — Google Street View

Bâtiment religieux majeur du centre-ville de Tarbes, l’église Saint-Jean a été dégradée par deux hommes mercredi. Selon l’évêché, ces inconnus ont notamment défoncé une porte de cet édifice du XVe siècle mais aussi déchiré et brûlé des livrets de messe, et non des bibles comme indiqué initialement. Une statue a été déplacée de son socle et l’un d’entre eux a uriné contre un mur.

Ce jeudi, l’évêque de Tarbes et Lourdes a jugé les faits « inquiétants ». « Il n’y a pas eu de tags et ce n’est pas une profanation au sens strict du terme, a remarquéMgr Nicolas Brouwet. Est-ce que ce sont des gens qui ont voulu s’amuser ou qui en ont contre les religions, et la religion catholique en particulier ? »

De nombreux précédents

L’évêque s'est demandé si les églises ne devraient pas être équipées de caméras de vidéosurveillance « pour se protéger de ces actes qui commencent à se répéter en France ».

Cet événement s’inscrit dans une longue liste de méfaits contre des monuments catholiques comme, pour s’en tenir au Sud-Ouest, l’attaque de la cathédrale d’Oloron-Sainte-Marie début novembre, suivie quelques jours plus tard par un incendie dans la cathédrale d’Eauze.