Cocaïne échouée sur le littoral atlantique : Plus d’1,2 tonne de drogue récupérée

STUPEFIANT Les autorités observent un ralentissement des arrivages depuis quelques jours

M.B. avec AFP

— 

A Lacanau comme sur l'ensemble du littoral girondin, la gendarmerie a dépêché d'importants moyens pour récupérer la drogue échouée.
A Lacanau comme sur l'ensemble du littoral girondin, la gendarmerie a dépêché d'importants moyens pour récupérer la drogue échouée. — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • De provenance inconnue, de la cocaïne en très grande quantité s’échoue depuis plusieurs jours sur le littoral atlantique.
  • Les enquêteurs privilégient un délestage en mer, suite à une avarie ou à une tempête.
  • Plusieurs individus se rendent sur la côte pour essayer de récupérer illégalement un ballot, ce qui peut-être très sévèrement puni.

Le compteur ne cesse de grimper. C’est désormais plus d’1,2 tonne de ballots de cocaïne, de provenance inconnue, qui a été récupérée depuis plus d’un mois au gré des marées sur la côte atlantique française, a annoncé mardi le parquet de Rennes.

« Nous en sommes à 1.225 kg avec un net ralentissement depuis deux jours », a indiqué à l’AFP le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc, qui ne souhaite pas communiquer sur l’enquête.

De la taille d’une boîte à chaussures, entourée de cellophane pour être hermétiques, ces ballots contiennent de la cocaïne base à un degré de pureté important (83 %).

Des Landes au Finistère

Depuis mi-octobre, la drogue arrive de manière éparse sur les côtes françaises sur une zone qui s’étend des Landes jusqu’au Finistère. Un phénomène rare, qui rappelle que les trafiquants privilégient le transport maritime.

Accident de transport, délestage volontaire ? Les circonstances restent encore inconnues, mais les enquêteurs privilégient la piste d'« un délestage à la suite d’une avarie ou d’une tempête », avait indiqué la semaine dernière le procureur de Rennes.

Un jeune de 17 ans mis en examen après avoir ramassé un ballot

L’essentiel de la cocaïne provient des trois grands pays producteurs : la Colombie, le Pérou et la Bolivie. Le Vieux continent est le deuxième marché mondial, derrière l’Amérique du Nord. Les trafiquants doivent donc trouver des moyens efficaces pour traverser l’Atlantique.

Alors que plusieurs individus se rendent ces derniers jours sur le littoral, dans l’espoir de ramasser illégalement un ballot, un jeune homme de 17 ans a été arrêté la semaine dernière avec 5 kg de cocaïne trouvés sur une plage de Lacanau (Gironde). Il a été mis en examen pour « détention de stupéfiants » et placé sous contrôle judiciaire. Transporter ce type de produit constitue un délit passible de 10 ans d’emprisonnement.