Pont effondré à Mirepoix-sur-Tarn : Le corps du chauffeur du poids lourd retrouvé, le bilan monte à deux morts

LIVE Suivez en direct la situation à Mirepoix-sur-Tarn, au nord de Toulouse, où un pont suspendu s’est effondré ce lundi. Le bilan est de deux morts et de cinq blessés

H. Ménal, B. Colin et N. Stival

— 

Des plongeurs dans la rivière Tarn après l'effondrement d'un pont, à Mirepoix-sur-Tarn.
Des plongeurs dans la rivière Tarn après l'effondrement d'un pont, à Mirepoix-sur-Tarn. — Béatrice Colin / 20 Minutes

L’ESSENTIEL

  • Un pont suspendu s’est effondré ce lundi matin aux alentours de 8h à Mirepoix-sur-Tarn, une commune de Haute-Garonne située au nord de Toulouse.
  • Deux véhicules étaient engagés sur l’ouvrage, leurs occupants sont tombés dans la rivière Tarn.
  • Une adolescente de 15 ans et le chauffeur d'un poids lourd sont décédés.

A LIRE AUSSI

 

19h32: Nous clôturons ici ce direct, avec une vidéo qui revient sur ce drame. 

 

19h15: Le corps du chauffeur n'a pas encore été extrait de la cabine, indique le maire.

19h06: La deuxième victime est le chauffeur du poids lourd, tombé dans la rivière Tarn en même temps que la Renault Clio qui arrivait en sens inverse. Si la conductrice de cette voiture a pu s'extraire de l'habitacle avant d'être secourue, sa fille de 15 ans est décédée.

19h: Selon l'AFP, qui cite le maire de Mirepoix-sur-Tarn, un deuxième décès est à déplorer.

18h52 : L’adolescente de 15 ans décédée était scolarisée en première, au lycée privé d’enseignement professionnel rural de Montastruc-la-Conseillère, près de Mirepoix-sur-Tarn. Une cellule psychologique a été mise en place dans cet établissement.

18h45: A ce stade de l’enquête, une seule personne serait encore recherchée : le chauffeur du poids lourd, qui se trouverait dans la cabine au fond de la rivière Tarn. Ce matin, des témoignages faisaient état d'un troisième véhicule tombé à l'eau, en plus de ce camion et d'une Renault Clio.

18h20 : Sur BFMTV, le maire de Mirepoix-sur-Tarn Eric Oget affirme que les recherches des plongeurs de la gendarmerie se poursuivent dans la rivière Tarn malgré la tombée de la nuit, « pour extraire le chauffeur du poids lourd ».

18h10: Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez évoque sur Twitter l'enquête ouverte sous la direction du procureur de la République de Toulouse.

 

18h: Interrogé par l’AFP, un spécialiste estime que le pont qui s’est effondré n’était pas a priori « en mauvais état ». Georges Tempez fait partie du Cerema, un organisme public qui avait réalisé en 2017 une inspection détaillée de l’ouvrage. « Ce n’était pas un ouvrage classé à surveillance renforcée ou en état critique », explique-t-il.

17h45: Les secrétaires d'Etat Emmanuelle Wargon et Laurent Nuñez ont salué le courage de ces quatre personnes, ainsi que de l'ensemble de secours: 80 pompiers et 106 gendarmes, dont des plongeurs.

17h41: Deux pompiers, dont un conseiller municipal de Mirepoix-sur-Tarn, sont très vite intervenus après l'effondrement du pont pour secourir la conductrice de la Renault Clio tombée à l'eau. Deux témoins, dont une infirmière, sont également descendus sur les berges. L'adolescente de 15 ans décédée dans le drame est la fille de cette conductrice.

17h34: Le maire de Mirepoix-sur-Tarn, Eric Oget, indique que le poids lourd tombé dans le Tarn, propriété de la société Puits Julien Fondations, transportait un engin de forage. La présence d'une fosse profonde au-dessous du pont complique encore les recherches. 

17h17: Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez confirme le bilan actuel d'une personne décédée (l'adolescente de 15 ans) et d'au moins une personne disparue (le chauffeur du poids-lourd).

16h48: La visite ministérielle est en cours.

 

16h30: Selon nos informations, le camion tombé dans la rivière Tarn pesait près du double du poids autorisé sur le pont (19 tonnes).

16h13: Comme l'indique notamment France 3 Occitanie, le camion tombé dans le Tarn pesait bien plus de 19 tonnes. 

15h28: Interrogé par France Bleu Occitanie, le sénateur de l’Ain Patrick Chaize met en cause les GPS qui « entraînent des chauffeurs ou des utilisateurs de la voirie vers des ouvrages qu’ils ne peuvent plus éviter, quand ils arrivent ». Le parlementaire a réalisé un rapport sur la sécurité des ponts.

15h08 : Pour en savoir plus sur l’enquête lancée par le Bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT).

 

14h55: Huit plongeurs des pompiers sondent toujours les eaux du Tarn.

 

 

14h45: La dernière visite de vérification remontait à la fin de l'année dernière, et une autre était programmée dans les prochaines semaines. Plus de détails dans l'article ci-dessous.

 

14h35: Une enquête est lancée par le Bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT), qui devra tirer toutes les conséquences de ce drame. Selon son site Internet, le BEA-TT « a une vocation purement technique. Ses enquêtes ne visent pas à déterminer des responsabilités ».

 

14h25: La préfecture de la Haute-Garonne annonce que le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez et la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon sont attendus à 16 h sur les lieux du drame.

 14h00

Voici un plan de situation avec l'accès par le pont à Mirepoix-sur-Tarn

 

Effondrement d'un pont près de Toulouse
Effondrement d'un pont près de Toulouse - Infographie AFP

 

13h45

Le camion était-il trop lourd ?

Le pont de Mirepoix-sur-Tarn, une structure métallique, mesurait 155 m de long et 6,50 m de large. « Ces ponts sont interdits aux véhicules de plus de 19 tonnes mais il est fréquent que les camions de plus gros tonnage les empruntent », indique Jean-Marc Dumoulin, le président de la Communauté de communes. Le camion, retrouvé, « est apparemment un porte-char, ce type de véhicule transporte des grues, selon Eric Oget, le maire de Mirepoix. A priori, c’est un véhicule lourd ». Mais l’élu ignore s’il dépassait le poids réglementaire.

 

13h35

Des perquisitions en cours chez le transporteur

« Nous faisons des perquisitions chez le transporteur », indique Dominique Alzéari, le procureur de la République de Toulouse. Le poids lourd engagé sur le pont appartenait à « une entreprise de forage », située à Bessières, commune voisine de Mirepoix-sur-Tarn, et nommée Puits Julien Fondations.

13h23

Des ministres attendus sur place

Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez et la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon sont attendus sur place dans l'après-midi.

 

 

 

 

 

13h05

Il y a « une vraie dangerosité de l’état de nos ponts », réagit Hervé Maurey qui a participé à la commission d’information sénatoriale sur la sécurité des ponts français. Pour le parlementaire, ce qui s’est passé à Mirepoix-sur-Tarn « illustre bien » les conclusions de ce rapport. Le conseil départemental de Haute-Garonne assure que ce pont n’était « pas répertorié comme un ouvrage sensible ». Pour Hervé Maurey, « on peut quand même s’interroger : si un pont qui n’est pas recensé comme dangereux s’est effondré, qu’en est-il des ponts qui eux sont clairement identifiés comme présentant un risque ? »

 

13h00

Le pont de Mirepoix-sur-Tarn a été construit en 1931. Selon Georges Méric (PS), le président du conseil départemental de la Haute-Garonne, il a été rénové en 2003 et a été entièrement vérifié « fin 2017 ». Il a été inspecté de nouveau fin 2018. Une entreprise experte dans les ouvrages d’art doit arriver sur les lieux du drame dans l’après-midi.

 

12 h 46

 

12h40

Deux personnes sont encore activement recherchées : le chauffeur du poids lourd et l’occupant d’une estafette aperçue par un témoin mais dont on ne sait pas si elle est vraiment tombée à l’eau

 

12h00

Le témoignage d’un voisin du pont : « j’ai rien entendu c’est mon fils qui a eu peur qui m’a appelé un collègue de Mirepoix-sur-Tarn l’a appelé. Il y a beaucoup de voitures qui passent sur ce pont, des bus scolaires… Ça fait vraiment bizarre »

10h30

La préfecture de Haute-Garonne communique un premier bilan provisoire: une adolescente de 15 ans est morte, trois personnes sont en urgence relative dont des témoins qui ont tenté de porter secours aux victimes, deux urgences relatives parmi les sapeurs-pompiers.

Un poids lourd et une voiture sont tombés à la rivière mais une estafette, vue par un témoin, est aussi recherchée.

Une enquête a d'ores et déjà été confiée aux gendarmes.

 

Bonjour. Un pont suspendu s’est effondré ce lundi matin à Mirepoix-sur-Tarn, au nord de Toulouse. Le drame a fait au moins un mort, un adolescent et cinq blessés mais des occupants des véhicules qui circulaient sur l’ouvrage et tombés dans la rivière Tarn sont toujours recherchés. Suivez en direct avec nous l’évolution de la situation et l’intervention des secours sur place.