VIDEO. Les infos immanquables du jour : « Gilets jaunes », huile de palme et pissotières

ACTU Ce qu’il ne fallait pas rater dans l’actualité de ce vendredi 15 novembre 2019

B.V.

— 

Des gilets jaunes à Paris
Des gilets jaunes à Paris — AFP

C’est un anniversaire qui risque de faire du bruit sur beaucoup de ronds-points en France. Les « gilets jaunes » fêtent ce week-end leur première année d’existence, lorsque la France entière avait été surprise par ce mouvement de contestation spontanée.

Il sera question de cet anniversaire dans les immanquables du jour, mais aussi de briques à Hong Kong et de pissotières. Tout un programme.

La question du jour : Quelles conséquences peut avoir le vote de l'Assemblée sur l'avantage fiscal ?

Le vote surprise jeudi soir sur la prolongation de l’avantage fiscal autour de l’huile de palme jusqu’à 2026 a provoqué une vague d’indignation. Au-delà de la colère, quelles sont les conséquences réelles et concrètes que peut avoir ce vote ? « Cela va encore plus accélérer la déforestation massive des forêts primaires, des trésors écologiques irremplaçables, sans parler de l’impact sur leurs "habitants", notamment le fameux cas des orangs-outangs », indique Julien Bayou, porte-parole de EELV.

Le dispositif du jour (mais pour demain) : « Mobilisation exceptionnelle » des forces de police ce week-end

Combien de « gilets jaunes » dans les rues et sur les rond-points ce week-end ? Probablement moins qu’il y a un an tout pile, lorsque 282.000 personnes lançaient ce mouvement spontané, mais sans doute plus que les derniers week-ends. La police s’attend en effet à un léger regain de la mobilisation et se prépare aussi, selon nos informations, à la présence d’individus violents dans les cortèges, notamment des membres de l’ultra-gauche. Si bien que le patron de la DSPAP (direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne), Stéphane Wierzba, souhaite une « mobilisation exceptionnelle » des policiers aussi bien pour la journée de samedi que celle de dimanche.

Le fake-off du jour : A Hong Kong, les manifestants utilisent-ils vraiment des briques et de la glue contre la police ?

Des manifestants à Hong Kong, le 13 novembre 2019.
Des manifestants à Hong Kong, le 13 novembre 2019. - Oliver Haynes / SOPA Images/Sipa/SIPA

C’est une technique innovante mais pas forcément très efficace. A Hong Kong, des manifestants colleraient des briques avec de la glue sur la route pour gêner les interventions de police. Vrai ou faux ? « Il y a eu des cas de briques collées au sol, mais ils sont rares et se cantonnent aux zones les plus petites, parce que ça prend trop de temps, nous explique un journaliste sur place. Sur mes photos de rues parsemées de briques, celles qu’on peut voir étaient simplement posées là sans glue. »

L’expo du jour : « Les pissotières étaient le Grindr de l’époque », une expo rend hommage aux anciennes « tasses » de Paname

On les appelait les « tasses ». Les vespasiennes de Paris ont été interdites depuis les années 1960 mais leur légende survit à travers l’artiste Marc Martin, auteur d’un livre et d’une expo, qui débute mardi au Point Ephémère à Paris. « Très vite, elles ont répondu à un besoin social en servant de phare à toute une population homosexuelle à un moment où on n’avait pas le droit de l’être et où il était possible d’être condamné pour outrage public à la pudeur », nous explique l’artiste.

La video du jour : La place Saint-Marc de Venise fermée pour cause de nouvelle inondation

Venise, bientôt engloutie par la mer ? Le maire de Venise Luigi Brugnaro a ordonné ce vendredi la fermeture de la célèbre place Saint-Marc menacée par une nouvelle inondation d’une ampleur exceptionnelle. Voyez par vous-mêmes.