Uber : Un nouveau bouton pour dénoncer les discriminations sur l’application

VTC Déjà disponible, ce bouton est le fruit d’un partenariat avec l’association SOS Homophobie

20 Minutes avec agence

— 

Uber (Illustration)
Uber (Illustration) — Jeff Blackler/REX/REX/SIPA

Uber veut permettre à ses clients de dénoncer les discriminations dont ils sont victimes lors d’une course, en raison de leur genre, orientation sexuelle, couleur de peau ou encore religion. L'entreprise de VTC a annoncé ce jeudi 14 novembre la mise en place d’un « bouton antidiscrimination ».

Déjà disponible sur l’application, il est le fruit d’un partenariat avec l’association SOS Homophobie, rapporte le magazine Têtu.

Dans le compte rendu de la course

Le signalement pour se faire juste après la course, au moment de noter le chauffeur. Mais Uber acceptera aussi les plaintes plus tardives car les personnes victimes de violences verbales ou physiques peuvent avoir besoin de temps pour formuler clairement le traumatisme qu’elles ont vécu.

Le client peut signaler un problème directement sur le compte rendu d’une course ou depuis l’espace « aide ». Il faut alors sélectionner « problèmes liés à une course », choisir ensuite le trajet concerné, sélectionnez « remarques sur un chauffeur », puis « j’ai été discriminé par mon chauffeur ». Ce dispositif peut aussi être utilisé par un chauffeur s’il s’estime victime de discrimination, précise la société.

La communauté LGBT +, principale victime

« Le bouton antidiscrimination nous permettra d’identifier et catégoriser plus rapidement les incidents et ainsi de pouvoir y apporter une réponse », a expliqué un porte-parole d’Uber à Numerama. « Une équipe support dédiée » prendra en charge les incidents.

Selon la gravité des déclarations faites par les clients, la sanction pourra aller jusqu’à la suspension du chauffeur à titre préventif.