Neige : Un mort et 330.000 foyers privés d'électricité dans 11 départements, le trafic ferroviaire perturbé

INCIDENT Les chutes de neige ont jeté à terre deux lignes à haute tension

20 Minutes avec AFP

— 

Un mort et 330.000 foyers privés d'électricité par la neige — 20 Minutes

Un mort dans l’Isère, trafic ferroviaire en partie bloqué à Grenoble, 330.000 foyers privés d’électricité dans 11 départements, dont 271.000 dans la Drôme, l’Ardèche, l’Isère et le Rhône, a annoncé vendredi Enedis dans un communiqué. La neige tombant en abondance a semé la pagaille et provoqué un drame jeudi soir en Rhône-Alpes.

Un automobiliste de 63 ans est décédé jeudi soir dans la commune de Roche, dans le Nord de l’Isère, après la chute d’un arbre, a-t-on appris auprès de la préfecture. Le sexagénaire essayait de déplacer un arbre tombé sous le poids de la neige vers 19h, avec le renfort d’autres personnes, quand un second arbre s’est abattu sur eux. Un jeune homme de 27 ans a également été blessé et hospitalisé à Bourgoin-Jallieu.

Des lignes sont tombées

Les chutes de neige ont provoqué des coupures d’électricité, privant quelque 330.000 foyers de courant dans 11 départements mais surtout la Drôme, l’Isère, le Rhône et l’Ardèche, a annoncé Enedis. Deux lignes à haute tension ont notamment été coupées. Un premier incident s’est produit vers 19h30 à Tournon-sur-Rhône (Ardèche) quand sous le poids de la neige une ligne électrique de 20.000 volts est tombée, a précisé la préfecture de l’Ardèche.

Un second câble dans le département est tombé dans la soirée à Saint-Julien-en-Saint-Alban sur vingt-cinq maisons, dont les occupants ont été évacués par les pompiers et installés par sécurité dans la salle des fêtes, ont annoncé les pompiers ardéchois. « Nos équipes sont en cours de déploiement mais la situation évolue encore », a ajouté le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité.

Près de 60.000 foyers sont aussi touchés dans la Loire, l’Ain, la Savoie, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes, détaille le communiqué d’Enedis qui précise que, dans l’attente de « renforts supplémentaires », 1.300 agents sont déjà mobilisés. Le retour à la normale est retardé en raison de la concentration des intempéries, a précisé le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari sur Europe 1.

Trafic ferroviaire perturbé

En Isère, la SNCF a annoncé que la circulation de trains était interrompue sur trois axes depuis Grenoble « au minimum jusqu’à vendredi midi » en raison de la présence d’arbres tombés sur les voies ou menaçant de le faire.

Les axes concernés sont Grenoble-Lyon, Grenoble-Valence et Grenoble-Veynes. Il sera toutefois possible de se rendre de Grenoble à Lyon mais par « un détournement » passant par Chambéry en Savoie et Ambérieu dans l’Ain, a précisé cette même source à l’AFP.

Vers 18h00, un train Grenoble-Lyon qui rencontrait des difficultés a dû être arrêté à Bourgoin-Jallieu et ses passagers évacués, a indiqué à l’AFP une porte-parole de la SNCF Rhône-Alpes. « On a pris en charge les clients, qui ont été rapatriés au choix vers Grenoble ou Lyon avec d’autres rames », a-t-elle ajouté, précisant que les passagers pour Grenoble étaient arrivés vers 21h49 et ceux pour Lyon vers 1h00.

Circulation des poids lourds réduite

L’Ardèche, comme le Rhône, la Loire, l’Ain, l’Isère, la Drôme et la Saône-et-Loire, a été placée jeudi en vigilance orange neige-verglas. Jusqu’à 20 centimètres de neige à basse altitude et jusqu’à 30 centimètres dès 300 mètres sont attendus, selon Météo France, précisant que les chutes de neige cesseront progressivement par le sud dans la nuit de jeudi à vendredi.

La préfecture de l’Ardèche, à l’instar de nombreux autres territoires concernés, a interdit la circulation des transports de marchandises supérieurs à 7,5 tonnes sur les routes du département et rendu obligatoires les équipements spéciaux (pneus neige) pour tous les autres véhicules.

En Isère, la préfecture a appelé la population à différer tout déplacement non indispensable que ce soit en voiture ou à pied, et ne pas engager d’opération de déneigement ou de rétablissement d’antenne sur un toit par exemple, qui pourrait se révéler dangereux.

Dans le Rhône, les poids lourds ont été interdits dès 16h00 sur toutes les autoroutes contournant Lyon, que sont l’A6, l’A7, l’A42, l’A43, l’A46 et l’A432. Ces véhicules devaient également être stockés sur différents points du réseau autoroutier de l’Ain, où la préfecture a activé son plan intempéries afin de gérer au mieux le trafic routier.

Dans la Loire, les transports scolaires seront suspendus vendredi, a annoncé jeudi soir le conseil départemental précisant que « les établissements scolaires resteront néanmoins ouverts ». Ces intempéries s’ajoutent aux orages et aux fortes précipitations qui étaient attendus jeudi dans le sud-est du pays dans les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et le Var, également en vigilance orange.