« Temps calme » : Les magasins U vont baisser le son et la lumière deux heures par semaine

GRANDE DISTRI Système U va diminuer les sources de stress dans ses magasins tous les mardis pendant deux heures

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un rayon de yahourts dans un supermarché.
Illustration d'un rayon de yahourts dans un supermarché. — MEIGNEUX/SIPA

Intensité sonore, stimulations visuelles permanentes : circuler dans une grande surface peut être une épreuve pour de nombreuses personnes, notamment celles qui souffrent d'autisme. Le groupement coopératif Système U a donc décidé d’offrir un « temps calme » à ses clients une fois par semaine.

A partir du 2 décembre, les magasins du groupe (U Express, Super U, Hyper U) proposeront deux heures de répit tous les mardis entre 13h30 et 15h30, rapporte BFM TV. Durant ce créneau, la luminosité et le niveau sonore seront abaissés. Cette mesure permettra de « faciliter le parcours des personnes souffrant de troubles du spectre autistique (TSA) », indique l’enseigne dans un communiqué publié ce mercredi 13 novembre. Elle concernera les 1.600 magasins U.

Bientôt des heures silencieuses dans toutes les enseignes ?

La première expérimentation des « heures calmes » s’est déroulée à Vierzon (Cher), sous l’impulsion de l’association « Espoir pour mon futur » et de sa présidente Christelle Berger, mère d’une petite fille autiste, précise La Voix du Nord. Deux autres magasins ont ensuite confirmé le succès du dispositif : Thourotte (Oise) et Mirepoix (Ariège). « L’expérimentation, en œuvre depuis plusieurs mois, est plébiscitée à la fois par tous les clients qui apprécient le calme du magasin et des collaborateurs qui accompagnent la démarche », se réjouit Système U dans son communiqué.

« Arrêt de la musique, des annonces au micro, limitation des bruits d’encaissement, etc » : le groupe veut atténuer les sources d’anxiété pour ses clients les plus fragiles. D’autres enseignes pourraient suivre son exemple. La députée MoDem Nadia Essayan a en effet déposé un texte de loi en septembre dernier pour que les acteurs de la grande distribution instaurent une « heure silencieuse », rappelle BFM TV.