13-Novembre : Un hommage sobre aux victimes des attentats pour le quatrième anniversaire

SOUVENIR Aucune prise de parole n’aura lieu lors des différents rassemblements prévus en présence de la maire de Paris et plusieurs ministres

R.G.-V. avec AFP

— 

Un hommage sobre aux victimes du 13-Novembre pour le quatrième anniversaire — 20 Minutes

Ce mercredi 13 novembre 2019 marque le quatrième anniversaire des attentats terroristes qui ont frappé Paris et Saint-Denis en plusieurs endroits, en 2015. La Mairie de Paris organise une série d’hommages, comme c’est désormais de coutume. Chaque année ils sont néanmoins de plus en plus discrets, pour à la fois ne pas oublier mais ne pas ajouter à la peine des familles.

Ainsi, six moments de recueillement seront organisés ce mercredi matin, à Saint-Denis, devant le stade de France, devant les bars visés par les fusillades dans le 10e et le 11e arrondissement de Paris, et bien sûr, pour terminer, devant la salle de concert du Bataclan, boulevard Voltaire, de 9h45 à 11h30. Les ministres de la Justice, Nicole Belloubet, et de l’Intérieur, Christophe Castaner​, seront présents aux côtés d’Anne Hidalgo.

Sobriété

Mais aucune prise de parole n’aura lieu, devant les plaques commémoratives posées en 2016 sur les lieux des attaques de Daesh. « Afin de préserver l’intimité des familles et des proches, la couverture médiatique de cette cérémonie sera encadrée. Ainsi, l’espace réservé aux familles ne sera pas accessible à la presse, ni aux photographes », précise la mairie, qui mise sur la sobriété. Une cérémonie aura aussi lieu à 11h45 à la mairie du 11e arrondissement.

Par ailleurs, le Conseil de Paris a voté mardi la création d’un « jardin du souvenir », dont l’emplacement reste à définir, en mémoire des 130 victimes des attentats du 13 novembre 2015. Sur proposition de la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, l’ensemble des groupes élus au Conseil ont voté à l’unanimité en faveur de ce « projet mémoriel », à la veille des commémorations du quatrième anniversaire des attentats.

Un lieu de mémoire à construire

Le « jardin du souvenir, accessible aux victimes et à leurs familles mais aussi à toutes les Parisiennes et les Parisiens » permettra de « rassembler, témoigner et garder la mémoire des victimes » ; et « devra aussi jouer un rôle pédagogique et être un lieu de vie en hommage à toutes les victimes », selon la Ville de Paris.

Le 13 novembre 2015, neuf hommes avaient attaqué en plusieurs points la capitale française et Saint-Denis, aux abords du Stade de France, à des terrasses de restaurants et dans la salle de concerts du Bataclan, faisant 130 morts et plus de 350 blessés. Ces attentats avaient été revendiqués par l’organisation terroriste Daesh.