Attentat d’Orlando : Le mémorial aux 49 victimes sera réalisé par des architectes français

ARCHITECTURE La fondation onePulse avait lancé un concours d’architecture pour ériger un mémorial en mémoire des victimes

Mikaël Libert

— 

Le projet Pulse memorial & museum.
Le projet Pulse memorial & museum. — Coldefy - RDAI

La beauté pour ne pas oublier l’horreur. Le 12 juin 2016, 49 personnes avaient été tuées et 53 autres blessées dans la boîte gay le Pulse, à Orlando, aux Etats-Unis. L’attaque avait été perpétrée au nom de l’Etat islamique par un américain de 29 ans, Omar Mateen, qui avait été tué par les forces de l’ordre lors de leur assaut. Une fondation, onePULSE, a été constituée « pour gérer la conception et la construction d’un mémorial et musée » en hommage aux victimes de cet attentat.

Pour créer le mémorial, la fondation avait lancé un grand concours ouvert aux architectes du monde entier en mars dernier. Près de 70 cabinets de 19 pays avaient envoyé leurs propositions. Une short list de six projets a été retenue, lesquels ont été exposés au public en octobre. Un jury a finalement délibéré et retenu la proposition des cabinets d’architectes français Coldefy (Lille) et RDAI (Paris).

Un mémorial, un musée et un parcours

Le projet des Français se décompose en trois parties. Le mémorial d’abord. Il sera bâti autour de la boîte de nuit le Pulse dont le bâtiment sera conservé. De nombreux points d’eau viendront se jeter dans un bassin qui encerclera le Pulse. Le bâtiment historique sera aussi entouré de « 49 couleurs, en mémoire aux 49 victimes », et « d’une canopée protectrice de 49 arbres », expliquent les architectes dans un communiqué.

Près du mémorial, le « museum » sera un « catalyseur d’un changement positif » et le « lieu de dialogue et d’éducation » autour de la devise de la fondation « nous ne laisserons pas la haine gagner ».

La dernière partie sera le « parcours des rescapés » jalonné de sculptures interactives en hommage aux victimes. Il reprend le chemin parcouru par les rescapés et les secours le soir de la tragédie.

Les travaux devraient bientôt commencer pour une livraison estimée en 2022. Le budget prévisionnel du chantier est de 45 millions de dollars (40 millions d’euros).