C'est l'heure du BIM : Evo Morales en exil au Mexique, cocaïne à Lacanau et Tony Parker au panthéon des Spurs

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

P.B. et A.I.

— 

Soutien mexicain au président Evo Morales
Soutien mexicain au président Evo Morales — AFP

Vous avez manqué les infos de ce tout début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Evo Morales quitte la Bolivie pour le Mexique

«Frères et sœurs, je pars pour le Mexique.» Après avoir dénoncé «un coup d'Etat», l'ex-président bolivien Evo Morales a annoncé dans la nuit de lundi à mardi qu'il quittait son pays après avoir obtenu l'asile politique au Mexique. Des médias locaux ont annoncé lundi soir qu'un avion militaire mexicain s'était posé sur un aéroport de la région de Cochabamba, dans le centre de la Bolivie, pour venir chercher Evo Morales. «Le Mexique a décidé d’accorder l’asile politique à M. Evo Morales. Sa vie et son intégrité physique sont menacées», avait annoncé plus tôt le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard. Lâché par l’armée bolivienne dimanche après trois semaines de violentes manifestations, Morales a été contraint de démissionner dimanche.

Cocaïne échouée sur la côte atlantique: Un mineur interpellé avec 5 kg de drogue à Lacanau

Les autorités l’avaient répété : interdiction de ramasser la drogue échouée. Un jeune, âgé de 17 ans, a été interpellé lundi par les gendarmes en possession de 5 kg de cocaïne ramassés sur une plage de Lacanau, interdite au public après la découverte de nombreux paquets de drogue depuis la semaine dernière sur le littoral girondin, a-t-on appris auprès du parquet. Il a été arrêté avec cinq paquets d’un kilo de cocaïne. Placé en garde à vue pour « détention de stupéfiants », ce jeune de la région toulousaine en vacances encourt jusqu’à 10 ans d’emprisonnement, a-t-il précisé.

Tony Parker est entré lundi dans le panthéon des San Antonio Spurs

Un maillot apparaît au plafond du AT&T Center, floqué d’un numéro 9 que personne d’autre ne portera, fixé par son propriétaire au sourire d’enfant, contenant ses larmes malgré l’émotion et la fierté : Tony Parker est entré dans la nuit de lundi à mardi dans le panthéon des San Antonio Spurs.