Lettre de Napoléon, conseils aux femmes... Attention aux intox de la semaine

FAKE OFF Soyez forts contre les fausses nouvelles

M.Co.

— 

Une fausse lettre attribuée à Napoléon est partagée sur les réseaux sociaux.
Une fausse lettre attribuée à Napoléon est partagée sur les réseaux sociaux. — Vincent Loison/SIPA

Vous les avez sans doute vues passer sur le mur Facebook d’un ami ou dans votre boîte mail. Parce que les intox voisinent de plus en plus avec les infos, la rédaction de 20 Minutes vous aide à trier le vrai du faux.

1. Une association pour payer la caution de Patrick Balkany, est-ce légal ?

Si les membres de l’Association de soutien à Patrick Balkany (ASPB) assurent que leur initiative est conforme à la loi, des doutes subsitent sur la légalité de la démarche.

2. Ce que l’on sait de la vidéo montrant un Palestinien touché par une balle dans le dos

Une policière israélienne est soupçonnée d’avoir tiré une balle à pointe molle dans le dos d’un Palestinien à un poste frontière. La vidéo est devenue virale. 

3. La lettre où Napoléon demande à faire fusiller des incendiaires est un faux

La supposée fermeté de l’Empereur a été mise en avant sur les réseaux sociaux, après l’incendie qui s’est déroulé samedi à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). La lettre est un faux, confirment à « 20 Minutes » plusieurs historiens. Et si vous aimez les podcasts, on vous raconte l’histoire ici.

4. A Limoges, les femmes incitées à ne pas rentrer seules ? C'est pour un film

Un message affiché dans le centre-ville demandant aux femmes de se « faire raccompagner » le soir a été attribué à tort à la mairie de la ville.

Bonus : Un fact-check de nos confrères à l’international

Rester assis plus de onze heures augmente-t-il de 50 % vos chances de mourir dans les trois ans ? Africa Check explique pourquoi ce chiffre est erroné.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.