Les gendarmes de l'Ain en quête de témoins après la collision mortelle à un passage à niveau

ACCIDENT Dimanche, en fin de journée, une voiture a été percutée par un train, au passage à niveau de la Vavrette à Tossiat. Un couple a été tué dans la collision

Elisa Frisullo

— 

Illustration d'un passage à niveau.
Illustration d'un passage à niveau. — ERIC CABANIS / AFP

Ils cherchent des éléments pouvant permettre de comprendre les circonstances de l’accident qui a coûté la vie à un couple dimanche. Les gendarmes de Bourg-en-Bresse ont lancé un appel à témoins mercredi après la collision mortelle entre un train et une voiture survenue vers 17 heures au passage à niveau de La Vavrette à Tossiat dans l’Ain.

Ce 2 novembre, un train Intercités circulant entre Belfort et Lyon Perrache avec 620 passagers à son bord a percuté une voiture, traînée sur plusieurs mètres. A l’intérieur du véhicule, une femme de 57 ans et son mari de 69 ans ont été tués sur le coup. Trois passagers du train ont été légèrement blessés.

Les gendarmes demandent à toute personne ayant assisté à l’accident ou étant arrivée sur les lieux par la suite et n’ayant pas encore été entendue par les forces de l’ordre, de se faire connaître en appelant le 04.74.45.97.46. Les hommes de la brigade de recherche de Bourg-en-Bresse recherchent également des personnes qui auraient emprunté le passage à niveau l'après-midi de la collision mortelle, rapporte ce jeudi Le Progrès.

L’objectif des enquêteurs et de recueillir des éléments qui permettront de comprendre comment la voiture s’est retrouvée sur le passage à niveau alors qu’un train arrivait, s’il y a eu des défaillances afin d’établir les responsabilités. 

Un récent diagnostic sur la sécurité du passage à niveau

En 2007, une précédente collision avait eu lieu sur ce passage à niveau. Un TGV avait percuté un convoi exceptionnel, provoquant la mort du chauffeur du camion, âgé de 50 ans. Aujourd’hui, ce passage à niveau numéro 34 est intégré au Programme de Sécurisation national qui recense les installations « qui ont connu plusieurs incidents par an et reçoivent des trafics routiers et ferroviaires particulièrement élevés », avait indiqué lundi SNCF réseau à 20 Minutes.

Mais un récent diagnostic, dont les conclusions ont été rendues en septembre, indique que ce passage à niveau ne présente « pas de défaut majeur ». « Quelques améliorations peuvent toutefois être apportées à la lisibilité et à la visibilité de la signalisation », indiquait dans son rapport le Cerema. Ce centre d’étude et d’expertise qui a mené ce diagnostic avait proposé de retirer ce passage programme de sécurisation.

SNCF réseau a par ailleurs indiqué que, depuis 2011, plusieurs travaux ont été menés sur l’installation de Tossiat. « Une étude de la suppression de ce PN a été menée en 2015. Cependant elle n’a pas été poursuivie, car le coût des travaux estimé était prohibitif », a précisé l’établissement public.

Collision mortelle avec un TGV