Les infos immanquables du jour : Adèle Haenel, armes de poing et animation à la française

ACTU Ce qu’il ne fallait pas rater dans l’actualité de ce mardi 5 novembre 2019

B.V.

— 

Adèle Haenel au Festival de Cannes.
Adèle Haenel au Festival de Cannes. — HAEDRICH JEAN-MARC/LAURENT VU/SIPA

Cela fait désormais un an. Le 5 novembre, huit personnes trouvaient la mort dans l'effondrement de deux immeubles rue d'Aubagne, à Marseille. Pour cet anniversaire, 20 Minutes publie, depuis lundi, une série d'articles sur cette thématique, parmi lesquels une enquête sur le quotidien difficile des délogés de ce drame, que vous pouvez retrouver dans ces immanquables. Avec pleins, pleins d'autres choses bien sûr.

L'analyse du jour : Comment Adèle Haenel est parvenue à prendre la parole

C'est une déflagration dans le monde du cinéma français. Une enquête publiée dimanche sur Mediapart révèle les « attouchements » et le « harcèlement » qu’aurait fait subir le réalisateur Christophe Ruggia à Adèle Haenel quand elle avait entre 12 et 15 ans, dans laquelle l'article raconte tout. Invitée par Mediapart lundi soir, Adèle Haenel a témoigné, longuement, une nouvelle fois, évoquant notamment ce « long cheminement » qui l'a poussée à prendre la parole, plus de 15 ans après les faits. « Il faut dire que le monde a changé. (…) Je dois le fait de pouvoir parler à toutes celles qui ont parlé avant, dans le cas des affaires  #MeToo, et qui m’ont fait changer de perspective sur ce que j’avais vécu », explique-t-elle.

L'annonce du jour : Benjamin Griveaux veut des policiers municipaux armés à Paris

Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris fait un selfie avec ses «ambassadeurs»
Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris fait un selfie avec ses «ambassadeurs» - R.LESCURIEUX / 20Minutes

La campagne pour les élections municipales à Paris est déjà lancée. Benjamin Griveaux, le candidat LREM, a dégainé mardi ses propositions pour la sécurité dans la capitale. « Mon objectif est de créer une vraie police municipale pour remettre de l’ordre dans l’espace public en s’attaquant aux nuisances du quotidien » explique-t-il dans une interview à 20 Minutes. Quelque 5.000 policiers dotés d'armes de poings, pour « protéger ceux qui protègent les Parisiens ». « Quand on envoie des hommes et des femmes avec marqué “police” sur le blouson dans la rue, avec seulement une matraque, on crée non pas une police, mais des cibles », justifie Griveaux.

Le reportage du jour : Les conséquences psychologiques des évacuations en série à Marseille

Dépression, angoisse, stress... Les délogés de la rue d'Aubagne, à Marseille, vivent un cauchemar depuis plus d'un an. Plus de 4.000 personnes ont dû être évacuées de leur logement et se sont retrouvées à l'hôtel. « Ça a été un choc, j’ai commencé à tomber en dépression. Je ne pouvais rien faire, j’ai été obligée de me mettre en congés, la dépression a duré deux mois », explique l'une d'entre elles. Et Virginie n'est pas la seule...

Le cocorico du jour : Pourquoi le film français d'animation « J'ai perdu mon corps » remporte tous les prix haut la main

Il est en route pour les Oscar. Après avoir raflé un prix à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes et un autre au Festival d'Annecy, le film d'animation français J'ai perdu mon corps pourrait continuer sa razzia aux Etats-Unis. En attendant le sacre ultime, le film sort demain les salles françaises. Et on vous explique avec son réalisateur Jérémy Clapin pourquoi il ne faut absolument pas le louper.

La video du jour : A partir d'aujourd'hui, les femmes travaillent gratuitement

Il existe des écarts de salaires tels entre les hommes et les femmes, que l'on peut considérer que ces dernières travaillent bénévolement à partir du 5 novembre.

Allez, c'est tout pour aujourd'hui. Et si tout ça vous a plu, vous pouvez écouter notre podcast « Minute Papillon ». Aujourd'hui, notre journaliste teste les écouteurs AirPods Prod.