Nantes : Un notaire invente un jeu divertissant sur l’héritage, « sujet pourtant tabou »

JEU DE SOCIETE Vincent Chauveau, notaire nantais de 44 ans, a inventé un jeu de société s’adressant aux familles sur le thème de l’héritage

David Phelippeau

— 

Vincent Chauveau, notaire nantais, créateur du jeu de société sur l'héritage.
Vincent Chauveau, notaire nantais, créateur du jeu de société sur l'héritage. — D.P. / 20 minutes
  • « Maka7 famille » est un jeu de société se jouant avec des enfants dès 8 ans.
  • Vincent Chauveau, un notaire nantais, est le créateur de ce divertissement sur le thème tabou de l’héritage.
  • Le notaire s’est servi de son expérience pour imaginer ce jeu de société en vente en ligne et dans certaines grandes surfaces de la région.

« Vous héritez d’un coffre-fort. Vous découvrez un lingot d’or. Vous touchez 30.000. » En voilà, une bonne nouvelle… On n’est néanmoins pas toujours gâté lorsqu’on joue à « Maka7 famille », jeu de société sur l’héritage fraîchement créé. C’est Vincent Chauveau, un notaire nantais de 44 ans, qui a imaginé ce divertissement, dont le nom inspiré de l’ Avare de Molière (la cassette d’Harpagon) a été rendu plus ludique par sa fille, Pénélope, âgée de 10 ans, avec l’allusion au jeu des 7 familles (Maka7 famille).

Comment lui est venue l’idée pour le moins originale d’un jeu de société sur l’héritage ? « Au cours d’un rendez-vous il y a quelques mois. Après six heures de conseil sur un testament pour une famille recomposée… Mon client posait des questions et chaque réponse que je lui donnais apportait une nouvelle interrogation. Je me suis rendu compte que tout le monde avait les mêmes questions sur l’héritage. Ce sujet touche tout le monde un jour ou l’autre. »

Imaginé et testé avec ses deux enfants

Après ce rendez-vous interminable, Vincent Chauveau rentre le soir et lance alors à son fils et sa fille : « Tenez les enfants on va créer un jeu de société ! » S’inspirant de ses « vingt ans de carrière en notariat », le père de famille écrit alors en deux demi-journées les textes sur différentes cartes. Hugues, le fils, âgé de 9 ans, réalise le plateau sur une feuille A4 et teste le jeu avec des amis dans la foulée. Vincent Chauveau et sa femme observent tout ce petit monde. L’essai est validé.

« Maka7 famille » utilise « les ressorts des jeux classiques comme le Monopoly et La Bonne Paye », s’adresse aux familles (et aux enfants dès l’âge de 8 ans) et se joue jusqu’à 6 personnes. Au cœur du jeu : l’héritage, la succession, la donation etc. « Des thèmes sulfureux et au cœur de la vie des Français, estime Vincent Chauveau, qui est surpris par le succès depuis le début de la vente en ligne le 21 septembre (plus de 800 écoulés). Le droit de succession est une affaire de hasard, ça dépend si vous êtes bien né ou pas… » Cela tombe bien le jeu qu’il a imaginé est aussi dicté « par le hasard », mais « le but est surtout d’ouvrir le dialogue et de parler d’un thème souvent tabou en utilisant l’humour et en se divertissant ».

« Je suis sûr que certains vont se marier après avoir joué… »

Le sujet de l’héritage prête pourtant souvent le flanc à de grandes polémiques au sein du cercle familial. « Vous n’avez pas de problèmes de famille, c’est que vous n’avez pas encore hérité, observe de manière sarcastique le notaire nantais. J’ai vu des gens se fâcher pour un crayon ou pour la canne à pêche du grand-père ou pour la collection de trains miniatures. »

Se divertir, sourire et… s’informer. « Votre partenaire vient de mourir. Il n’a pas fait de testament. Vous ne touchez pas l’héritage de 300.000. Cet héritage va dans la cagnotte [comprenez dans les poches de l’Etat] », lit-on sur une carte. Vincent Chauveau s’esclaffe : « Et oui, on est plus protégé quand on est marié. Je suis sûr que certains vont se marier après avoir joué… »

Sur Internet ou en magasins

« Maka7 famille » est en vente sur  au prix de 29,90 euros. On le trouve aussi dans certaines grandes surfaces de Loire-Atlantique (Hyper U Savenay, Espace Culturel Leclerc Atlantis...)