Jean-Michel Blanquer présente les résultats des évaluations en primaires, avec des « progrès significatifs »

CONTROLE Par rapport à 2018, les résultats de 2019 sont meilleurs, même si cela reste limite en mathématiques

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Michel Blanquer est ministre de l'Education nationale depuis mai 2017.
Jean-Michel Blanquer est ministre de l'Education nationale depuis mai 2017. — Stephane Allaman/SIPA

Le ministre de l’Éducation nationale a estimé dans un entretien au Journal du dimanche que les dernières évaluations nationales menées en CP et en CE1 faisaient apparaître des « progrès significatifs sur les points clés : la fluidité de lecture et la capacité de calcul ». Jean-Michel Blanquer, ajoute que l’amélioration est « plus forte » pour les écoliers des « territoires les plus défavorisés ».

Étrennées à la rentrée 2018, ces évaluations en CP et CE1 visent à établir un diagnostic sur les compétences et difficultés des élèves. Elles avaient été vivement contestées par les syndicats qui les jugeaient inutiles et sources de stress. Selon les résultats 2019 rendus publics dimanche matin par le ministère, dix des treize critères évalués en CE1 montrent une amélioration par rapport à l’année dernière, même si une très faible majorité d’écoliers atteint le niveau attendu sur les additions ou les soustractions.

Problèmes en mathématiques

Cinq des huit critères évalués en CP montrent un progrès par rapport à 2018. « L’effort doit désormais être porté sur l’école maternelle », estime le ministre, qui promet un « meilleur taux d’encadrement » d’ici 2022, avec pas plus de 24 élèves par classe en grande section et un maximum de 12 écoliers dans les zones les plus défavorisées (REP +).

Interrogé par ailleurs sur le récent suicide d’une directrice d’école à Pantin (Seine-Saint-Denis), le ministre a estimé qu’il fallait « alléger les charges administratives [des directeurs] », et a promis que des changements en ce sens seraient mis en œuvre « dès janvier ». « Nous pourrons aussi les soulager de multiples petites tâches quotidiennes notamment dans la relation avec les familles, grâce à un dispositif d’appui mobilisant des volontaires du service civique », a-t-il ajouté, assurant que l’ensemble des directeurs d’école seraient consultés en novembre via un questionnaire.