Météo : La tempête Amélie, la première de l’automne, frappe la côte Atlantique

VENTS VIOLENTS La première tempête de l’automne est attendue dans la nuit de samedi à dimanche, 15 départements sont en vigilance orange

V. R. B.

— 

La tempête Amélie débarque sur les côtes françaises.
La tempête Amélie débarque sur les côtes françaises. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

Sortez les parapluies, les bottes et les pulls. La tempête Amélie va aborder les côtes françaises en deuxième partie de nuit de samedi à dimanche. Dimanche matin, des vents tempétueux sont attendus sur le sud-ouest du pays. Quinze départements de la côte atlantique et du centre du pays sont désormais en vigilance orange en raison d’un risque de vents « violents » dimanche, a indiqué Météo-France.

Selon les prévisions, ce week-end de la Toussaint​ s’annonce particulièrement pluvieux. Les précipitations seront soutenues mais passagères en matinée, en particulier des Alpes à Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca). L'après-midi, alors que la Corse restera sous la pluie, le soleil refera des apparitions sur le reste du pourtour méditerranéen. Pour le reste de l'hexagone en revanche, pas d'amélioration notable à prévoir.

Surtout, le vent deviendra violent sur une partie de la façade atlantique. Dès le milieu de la nuit, les rafales atteindront jusqu'à 120 à 140 km/h sur les rivages de la Vendée à la Gironde, 100 à 120 km/h dans les terres du Poitou-Charentes au sud de l'Aquitaine. Ce fort coup de vent se propagera dimanche matin au quart sud-ouest.

On pourra encore craindre jusqu'à 120 à 140 km/h en rafales sur les rivages de la Charente-Maritime et de la Gironde le matin, 90 à 110 km/h sur les autres départements placés en vigilance orange, voire 130 sur le relief du Massif central jusqu'en début d'après-midi.

Il neigera à partir de 1.700 m sur les Pyrénées, de 2.000/2.200 m sur le massif alpin.