Vin : Mauvaise nouvelle… La production mondiale a baissé de 10 % en 2019

ALCOOL En 2019, les vignerons du monde entier ont produit entre 258,3 et 267,4 millions d’hectolitres, contre 294 millions en 2018

20 Minutes avec AFP

— 

Des verres de vin blanc et de rosé.
Des verres de vin blanc et de rosé. — Clément Follain / 20 Minutes

En raison de conditions météorologiques défavorables, du gel à la sécheresse, notamment dans les trois principaux pays producteurs - Italie, Espagne et France –, la production mondiale de vin a baissé de 10 % en 2019, a annoncé l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), ce jeudi.

Cette année, les vignerons du monde entier ont produit entre 258,3 et 267,4 millions d’hectolitres de vin (hors jus et moûts), soit 262,8 millions d’hectolitres en moyenne, contre 294 millions en 2018, selon une estimation basée sur 28 pays et 85 % de la production mondiale.

« La production 2019 est revenue au niveau moyen de la période 2007-2016 »

« Après un volume de production exceptionnellement élevé en 2018, la production 2019 est revenue au niveau moyen de la période 2007-2016, à l’exception de 2013 », indique l’organisation intergouvernementale basée à Paris dans un communiqué. Dans l’Union européenne, les volumes ont baissé de 15 % par rapport à ceux de l’an passé : 156 millions d’hectolitres contre 182,7 millions.

Des trois premiers pays du vin, l’Espagne a le plus souffert, avec un recul de 24 % de sa production à 34,3 millions d’hectolitres. « Cela s’explique principalement par des conditions météorologiques aléatoires » explique l’OIV. A savoir « un printemps très froid et pluvieux suivi d’un été extrêmement chaud et sec ».

Le Portugal, seul pays de l’UE avec une production en hausse

L’Italie, dont la production a reculé de 15 %, à 46,6 millions d’hectolitres, garde son titre de premier producteur mondial en volume. En France, deuxième pays, les volumes ont aussi reculé de 15 %, à 41,9 millions d’hectolitres.

Le Portugal, avec 6,7 millions en 2019, est le seul pays de l’Union européenne à réaliser une production plus importante que l’année précédente (+10 %), au-dessus de 4 % de sa moyenne quinquennale.