Les infos immanquables du jour : Daesh à la tête touchée, arbitre par les Anglais détesté et débat sur le voile empoisonné

ACTU Ce qu’il ne fallait pas rater dans l’actualité de ce mardi 29 octobre 2019

Anne Kerloc'h

— 

Daesh
Daesh — Hadi Mizban/AP/SIPA

Bonjour, en vacances ou en vadrouille, au boulot ou dans le métro, voici ce qu’il ne fallait pas rater dans l’actualité de ce 29 octobre.

Le débat du jour : Le Sénat s’écharpe sur l'interdiction du port du voile lors des sorties scolaires

Le Sénat examinait ce mardi une proposition de loi Les Républicains visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant les sorties scolaires.

Le débat intervient aussi dans un climat politique délicat, au lendemain de l’attaque d’une mosquée à Bayonne par un ancien candidat du Front national, qui a fait deux blessés graves. Et les discussions ont été plus que tendues comme le rapporte notre article.

Le mystère du jour : Trump annonce la mort du numéro 2 de Daesh (mais ne donne pas son nom)

Donald Trump, le 28 octobre 2019, à Chicago.
Donald Trump, le 28 octobre 2019, à Chicago. - SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Daesh privé de deux de ses leaders. Donald Trump a annoncé ce mardi la mort du numéro deux du groupe terroriste lors de l’opération américaine, qui a aussi coûté la vie au chef de l’organisation ce week-end, Abou Bakr al-Baghdadi. Mais il n’a donné aucune information sur l’identité de celui qui serait le bras droit du leader djihadiste.

Le fake off du jour : Un fourgon de CRS a-t-il tenté d’écraser un manifestant pendant l’acte 50 des « gilets jaunes » ?

Des véhicules de CRS, le 1er avril 2019, à Paris (12e).
Des véhicules de CRS, le 1er avril 2019, à Paris (12e). - Clément Follain / 20 Minutes

Sur les réseaux sociaux, une vidéo de 12 secondes, filmée pendant l’acte 50 des « gilets jaunes », à Paris, le samedi 26 octobre, suscite de nombreux commentaires indignés. On y voit un fourgon de CRS avancer sur plusieurs mètres, tandis qu’un homme s’agrippe aux essuie-glaces du véhicule et se fait asperger de gaz lacrymogène. Que s'est-il passé ? Notre article. 

L’arbitre du jour : Jérôme Garcès, ennemi n°1 des fans anglais

La nomination de Jérôme Garcès en finale a quelque peu fait jaser les supporters.
La nomination de Jérôme Garcès en finale a quelque peu fait jaser les supporters. - GABRIEL BOUYS

Samedi, Jérôme Garcès, s’époumonera sur le terrain d’une finale de Coupe du monde opposant l’Angleterre à l’Afrique du Sud. Il s’agit d’une grande première pour un arbitre français, et d’une belle consécration pour l’intéressé, qui prendra sa retraite dans la foulée. En attendant, les Anglais le détestent. Et voici pourquoi.

Bonus : le mea culpa du jour c’est celui de de Sébastien Vahaamahina. Huit jours après son coup de coude lors du quart de Coupe du monde face au pays de Galles, le deuxième-ligne clermontois a confié lundi à Midi Olympique qu’il avait (enfin) réalisé à quel point il avait « tout gâché ». 

Les photos du jour : Ce soir, à la brume...

Un manège, des randonneurs dans des vallées, un paysage du Bas-Rhin et une route dans la brume.
Un manège, des randonneurs dans des vallées, un paysage du Bas-Rhin et une route dans la brume. - Thierry et Aurélien (en haut), puis Daniel et Yannick (en bas)

L’image du jour, c’est la vôtre. Vous nous avez envoyé vos plus beaux clichés de paysages et visions embrumées. C’est à découvrir ici.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Passez une belle soirée, avec ou sans brouillard.