Tourisme : La France est-elle toujours un pays sûr pour les visiteurs ?

VOYAGE VOYAGE Alors que la France a quitté le top 50 des pays les plus sûrs et sécurisés pour les touristes, le pays peut-il prétendre encore à la sécurité de ses voyageurs ?

Jean-Loup Delmas

— 

Paris, ville-lumière, est-elle pour autant une ville sûre ?
Paris, ville-lumière, est-elle pour autant une ville sûre ? — Eric Feferberg / AFP
  • La France a quitté le top 50 du volet « sécurité et sûreté » du rapport 2019 sur la compétitivité touristique du World Economic Forum.
  • Un désaveu pour le pays, qui paie le terrorisme sur son territoire.
  • Excepté cet impact particulier, la France est-elle sûre pour ses touristes ?

Malheureux qui comme Ulysse, voyage en France. Le rapport 2019 sur la compétitivité touristique du World Economic Forum a vu notre patrie quitter le top 50 des pays assurant la « sûreté et sécurité » de leurs touristes.

Comment une telle chute a-t-elle pu se produire ? Pas besoin de chercher très loin : le pays se classe 120e sur 140 sur la moyenne du nombre de victimes du terrorisme et du nombre d’attaques terroriste. Toujours sur le volet terrorisme, la France cumule une très mauvaise 117eme place sur les coûts commerciaux du terrorisme.

Une menace terroriste dont s’est accommodé le voyageur

Un résultat un peu trompeur selon Danièle Küss, ancienne cheffe du pôle Développement international du tourisme au ministère des Affaires étrangères. Pour elle, le terrorisme est loin d’être un souci d’insécurité majeure propre à la France : « Aujourd’hui, le terrorisme peut frapper n’importe quel pays d’Occident. L’opinion publique mondiale a compris ça et c’est pour ça que le tourisme en France repart à la hausse : le terrorisme n’est pas vu comme spécifique à la France, c’est un risque à prendre quand on voyage. »

Elle cite en exemple le fait que les chiffres touristiques de 2019 en France ont déjà atteint les prévisions optimistes de 2021 : preuve que la menace terroriste n’effraie plus les colonies d’étrangers.

Une vision propre à chaque voyageur

La France est-elle un pays sûr pour autant ? Pas si vite : « La France aura toujours une aura et une magie qui lui garantira un succès touristique, plaide d’emblée Didier Ariono, du cabinet d’étude Protourisme. Mais son image en termes de sécurité est loin de l’excellence. »

Il cite entre autres les manifestations des « gilets jaunes », et surtout leurs retransmissions : « Plus le pays était loin de la France, plus la retranscription médiatique était terrifiante : la Chine a eu l’impression de voir sur ses écrans des scènes de guerre, les images des Champs-Elysées ou de l’Arc de triomphe saccagés ont eu un impact très lourd pour l’image de la France, comme les vidéos où les policiers reculent, ce qui est impensable dans de nombreux pays ». Et pas n’importe lesquels, mais bien ceux des populations les plus dépensières en France : le Brésil, les Etats-Unis et l’Asie, moins fréquentes sur le territoire depuis.

L’expert touristique le rappelle d’ailleurs, l’image de la France est très variable selon le pays d’origine : « Les Mexicains ne vont pas trouver que notre pays est peu sûr, ce serait quand même cocasse. » Même si la dissonance cognitive n’est jamais très loin : « Beaucoup d’Américains trouvent que la France est un pays risqué, alors qu’ils ont beaucoup plus de chance de se faire tuer aux Etats-Unis. »

Outre les images des « gilets jaunes » et le terrorisme, c’est surtout la petite délinquance qui cause ce sentiment d’insécurité pour les touristes : « Dans les guides étrangers, il y a parfois des pages entières sur les consignes de précaution à adopter », note Danièle Küss. Elle cite pêle-mêle les vols à la tire, les pickpockets sur les zones touristiques et les agressions, faits qui paraissent impensables pour des touristes chinois ou japonais : « C’est cela qui fait naître l’image d’une France dangereuse pour ses touristes. Autant le terrorisme est vu comme un phénomène global, autant la France a une image spécifique de mauvaise délinquance. »