Loire : Deux hommes interpellés alors qu'ils pillaient les réservoirs de carburants de camions

VOL DE CARBURANT Les mis en cause auraient écumé les aires d’autoroute de la Loire, du Rhône et de l’Isère ces dernières semaines pour piller le carburant des camions, grâce à un ingénieux système de pompage

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 24 mai 2016
Illustration carburant
Lyon, le 24 mai 2016 Illustration carburant — C. Girardon/20 Minutes

Malgré un scénario bien rodé et une grande discrétion, ils ont été pris la main dans le sac. Ou plutôt dans le réservoir. La gendarmerie de la Loire vient d’interpeller en flagrant délit deux hommes soupçonnés de multiples vols de carburant perpétrés, depuis le début du mois d’octobre, dans le département mais aussi dans le Rhône et en Isère.

Les suspects auraient ainsi écumé plusieurs aires d’autoroute de la région pour piller les réservoirs des camionneurs stationnés pour la nuit. « Des vols allant de 600 à plus de 1000 litres », précise la gendarmerie ce mardi sur sa page Facebook. 

Alertés de vols à répétition survenus sur les aires d’autoroute au cours des quinze premiers jours d’octobre, les gendarmes des pelotons motorisés de Feurs et de Noirétable ont mené des investigations ces dernières semaines. Avec le renfort des motards des autres unités de l’escadron départemental de sécurité routière, ils ont poursuivi leurs recherches et, « après plusieurs recoupements », sont parvenus à mettre au jour ce réseau de malfaiteurs ciblant les poids lourds.

Un système élaboré

Les suspects ont finalement été arrêtés dans la nuit du 17 au 18 octobre, sur l’aire de la Loire sur l’A89 alors qu’ils s’apprêtaient à commettre un nouveau vol de gasoil, précise la gendarmerie à 20 Minutes. Pour dérober rapidement le carburant, les mis en cause de nationalité étrangère, inconnus de la justice, avaient imaginé un système élaboré. « Ils disposaient d’un tracteur routier particulièrement bien équipé, permettant de pomper rapidement le carburant des cuves des poids lourds et dans le même temps, de le transvaser dans une cuve de leur camion conçue à cet effet », détaillent les forces de l’ordre.

Lors des perquisitions menées dans le cadre de cette affaire, de l’argent en espèces provenant de la revente, à plusieurs reprises, du carburant dérobé a été retrouvé chez les suspects. Le numéraire et le tracteur ont été saisis. Le véhicule devrait être détruit à l’issue du procès des mis en cause. Présentés au parquet à l’issue de leur garde à vue, ils ont été laissés libres et seront convoqués prochainement devant le tribunal correctionnel.

Mi-juillet, deux malfaiteurs avaient déjà été interpellés en flagrant délit pour des faits similaires, survenus sur les aires d’autoroutes de l’A72 et de l’A89.