Paca : La CNIL juge illégale la reconnaissance faciale devant les lycées

SECURITE Projet contesté de la région Provence-Alpes Côte d’Azur, la reconnaissance faciale installée aux abords des lycées est jugée illégale par la CNIL

M.Cei.

— 

Le lycée des Eucalyptus mènera une expérimentation pour tester la reconnaissance faciale.
Le lycée des Eucalyptus mènera une expérimentation pour tester la reconnaissance faciale. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Le message envoyé est clair et sévère. Selon une information de Mediapart, la commission nationale informatique et libertés estime que le projet expérimental d’installation de portiques de « contrôle d’accès biométriques » aux abords de deux lycées niçois et marseillais « ne saurait être légalement mis en œuvre ».

Ce projet de reconnaissance faciale aux abords des établissements scolaires devait être lancé à titre expérimental au lycée Ampère de Marseille et au lycée des Eucalyptus à Nice. Son but est de contrôler l’entrée des élèves. Ce projet fait l’objet d’une procédure judiciaire devant le tribunal administratif porté notamment par la Quadrature du Net, qui se félicite d’un tel avis dans un communiqué de presse.