Ni Putes Ni Soumises grime un homme en femme et le confronte au harcèlement de rue

HARCÈLEMENT DE RUE Dans la nouvelle campagne de l’association « Ni Putes Ni Soumises », un homme, grimé en femme, marche dans la rue pendant une journée et découvre le harcèlement de rue.

L.A.

— 

Ni Putes Ni Soumises grime un homme en femme et le confronte au harcèlement de rue — 20 Minutes

Drague plus que lourde, regards malsains et remarques salaces : c’est le quotidien de nombreuses femmes dans la rue ou les transports en commun. Pour en faire prendre conscience aux hommes, le mouvement «Ni putes ni soumises»​ vient de sortir une nouvelle campagne vidéo contre le harcèlement de rue. Le principe : « Mettez-vous à notre place et vous comprendrez ».

Après deux heures de préparation, Antoine, un acteur de 23 ans a pris l’apparence d’une femme. Longs cheveux blonds, bottes à talons et grande robe, il a passé une journée dans Paris, entre rue, café, bar et métro. Résultat : d’innombrables remarques sexistes. « Je me suis senti extrêmement vulnérable » explique le jeune homme dans la vidéo.

100 % des femmes victimes de harcèlement dans les transports

Cette vulnérabilité, de nombreuses femmes la ressentent au quotidien. Dans un rapport de 2015, le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes dévoilait que 100 % des femmes avait été harcelées au moins une fois dans leur vie dans les transports en commun. « Il faut vraiment que nous les hommes on voie cette vidéo et qu’on prenne conscience de ce problème pour faire changer les choses », conclut l’acteur.