La SNCF prévoit une période de transition avant que le départ des trains ne soit donné que par le seul conducteur

TRANSPORTS Le démarrage des trains sera déclenché par le seul conducteur plutôt que par un agent en sol, comme prévu par une directive européenne

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un TER de la SNCF en gare de Lille Flandres.
Illustration d'un TER de la SNCF en gare de Lille Flandres. — M. Libert / 20 Minutes

La direction de la SNCF a présenté vendredi aux organisations syndicales la période de transition menant au démarrage des trains déclenché par le seul conducteur plutôt que par un agent en sol, prévu par une directive européenne, a-t-on appris auprès d’elle. Cette directive qui devait être mise en place le 15 décembre prévoit que le départ des trains ne sera plus donné par un agent au sol mais par le conducteur du train lui-même.

L’appui des agents au sol jusqu’en juin 2020

Constatant l’ampleur des documents à contrôler pour 15.000 trains s’arrêtant dans 3.000 gares, la direction de la SNCF a décidé une période de transition jusqu’à juin 2020 au cours de laquelle des agents au sol resteront « en appui », a expliqué Frédéric Delorme, directeur général à la Sécurité.

« Nous privilégions une période de préparation et de formation complémentaires, la mise en place d’une hotline métier pour répondre à toutes les questions que se poseraient les agents et le maintien des agents au sol », a-t-il détaillé, assurant que les conducteurs commenceraient néanmoins à donner eux-mêmes le départ dès le 15 décembre. Un groupe de travail doit être mis en place lundi sur cette question.

La direction de la SNCF a écarté vendredi la revendication d’un contrôleur dans tous les trains, après la publication d’un rapport interne sur l'accident de TER du 16 octobre qui a mené à des arrêts de travail le week-end dernier au nom du droit de retrait.