Bretagne : Elle shoote les animaux domestiques telles des stars de cinéma

PHOTOGRAPHIE Depuis plusieurs années, Morgane Urvoy sillonne la France avec son studio itinérant

Jérôme Gicquel

— 

Le taureau de race highland Hollande vous salue bien. Lancer le diaporama
Le taureau de race highland Hollande vous salue bien. — Studio BasseCour
  • La Bretonne Morgane Urvoy s’est spécialisée dans le portrait d’animaux domestiques.
  • Avec son studio BasseCour, elle sillonne la France en quête de nouveaux modèles.
  • Elle photographie beaucoup de chiens et de chats, mais aussi des poules, des vaches ou des reptiles.

Elle ne se sent « pas très à l’aise avec les humains ». Elle leur préfère les animaux, tout du moins pour son travail de photographe. Installée à Quintin (Côtes-d’Armor), Morgane Urvoy tire depuis plusieurs années le portrait de nos chers animaux de compagnie. Son credo : les mettre en valeur comme des stars et « faire ressortir leur personnalité ».

La chatte Minette et ses sublimes yeux bleu et vert.
La chatte Minette et ses sublimes yeux bleu et vert. - Studio BasseCour

C’est à la suite d’un licenciement que Morgane s’est lancé il y a une dizaine d’années dans la photo, apprise sur le tas. Elle a d’abord commencé par shooter des insectes en pleine nature avant d’ouvrir son studio BasseCour, un petit clin d’œil au célèbre studio Harcourt. Elle sillonne depuis toute la France en quête de nouveaux modèles. Les chiens et les chats restent bien sûr majoritaires mais Morgane est aussi appelée par des propriétaires pour photographier poules, vaches ou poissons. « Il y a neuf serpents qui m’attendent prochainement à Paris », assure-t-elle.

Un travail sur fond noir et sans lumière artificielle

Pour montrer les bêtes sous leur meilleur jour, la photographe a sa technique bien à elle. « Je travaille avec un fond noir et sans lumière artificielle pour faire ressortir au maximum les couleurs naturelles », indique-t-elle. Le shooting a toujours lieu au domicile de l’animal « pour ne pas le stresser » et le propriétaire joue parfois le rôle d’assistant. « C’est souvent compliqué avec les chiens car ils ont tendance à regarder leur maître », reconnaît la photographe.

Propriétaire d’un chat « et d’un gros lapin de 4,5 kilos », Morgane Urvoy sait aussi donner de sa personne pour mettre en confiance les animaux. « Je vais les caresser et leur parler pour faire connaissance, raconte la photographe. Cela les surprend. Et s’ils sont plus réticents, je sors mon bout de tissu magique ou un plumeau pour les divertir ».

Au fil de ses shootings, elle s’est ainsi constitué une impressionnante galerie de portraits qu’elle souhaite désormais compiler dans des livres. « J’ai déjà fait les chiens et les chats et je souhaite diversifier la collection avec les équidés, les binômes ou les animaux sauvages de nos campagnes ».