Saint-Nazaire : Plongée dans les entrailles des Chantiers de l’Atlantique

REPORTAGE «20 Minutes» a suivi la visite des chantiers navals, où sont conçus les paquebots les plus imposants et les plus luxueux

Manuel Pavard

— 

Le public admire le gigantesque paquebot Harmony of the Seas, sorti des Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire en 2018.
Le public admire le gigantesque paquebot Harmony of the Seas, sorti des Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire en 2018. — Andra Klose
  • Symbole de Saint-Nazaire, les Chantiers de l’Atlantique sont l’un des plus grands chantiers navals du monde et le plus gros d’Europe.
  • 20 Minutes a effectué la visite du site que le public pourra également découvrir ces vendredi et samedi à l’occasion des journées régionales de la visite d’entreprise.
  • Quatorze paquebots sortiront d’ici à 2026 des Chantiers de l’Atlantique, qui ont déjà construit certains des navires les plus mythiques.

Le Normandie, le France, le Queen Mary II ou, plus récemment, Harmony of the Seas, le plus grand paquebot du monde… Tous ces navires de légende ont un point commun : ils ont été construits aux Chantiers de l’Atlantique, qui font la renommée de Saint-Nazaire depuis leur création en 1862. Le public pourra découvrir ce fleuron de l’industrie française jusqu’à samedi, à l’occasion des journées régionales de la visite d’entreprise dont il est chaque année l’un des sites les plus prisés. Une visite (qui affiche déjà complet pour l’événement) que 20 Minutes a pu effectuer il y a quelques jours.

Le départ se fait en car depuis la base sous-marine. Un moyen de locomotion indispensable vu l’étendue du site. Les chantiers navals sont en effet une véritable ville dans la ville avec leur superficie de 118 hectares – qui en font le plus grand chantier naval d’Europe et l’un des plus grands au monde – et plus de 3.000 salariés, sans compter les employés des différents sous-traitants et les membres d’équipage.

Quatorze paquebots en commande

D’emblée, le guide met les points sur les « i » : pas question de prendre des photos ou filmer durant la visite, secret industriel oblige. Aucune exception n’est tolérée sur ce point, même pour les journalistes. Le circuit serpente à travers les rues des chantiers navals, passant près des navires, tous dans des états d’avancement divers. Aujourd’hui, « on ne fait plus que du paquebot à Saint-Nazaire, les navires marchands étant conçus en Asie », précise le guide.

La visite guidée des chantiers navals de Saint-Nazaire fait une halte devant la grande cale de construction.
La visite guidée des chantiers navals de Saint-Nazaire fait une halte devant la grande cale de construction. - Bauza

Quatorze paquebots sont actuellement en commande, dont quatre en construction et deux en cours d’armement. Parmi eux, le Celebrity Apex, devant lequel le car fait son premier arrêt. Livré en mars 2020, ce paquebot pouvant embarquer 3.400 personnes – dont 1.000 membres d’équipage – est l’un des plus luxueux de ces « géants des mers » nazairiens. Il faudra ainsi débourser près de 3.000 euros pour une croisière d’une semaine à bord de ce navire.

Après avoir découvert un « squelette de navire » aux 350.000 pièces, nous faisons ensuite halte devant le prochain paquebot à sortir des Chantiers de l’Atlantique, le MSC Grandiosa, dont la cérémonie de livraison est prévue le 31 octobre prochain. On se sent tout petit au pied de ce « monstre » de 331 mètres de long et 60 mètres de haut. Un véritable immeuble flottant d’une capacité de 7.200 passagers !

La liste des prestations du MSC Grandiosa donne le tournis

Près de 200 ingénieurs italiens ont travaillé d’arrache-pied sur ce troisième opus de la série Meraviglia de MSC Croisières. La construction aura duré deux ans : huit mois pour la coque métallique dans la cale sèche – le travail des chantiers – puis seize mois pour l’armement (les finitions et l’aménagement intérieur), réalisé par les sous-traitants.

Le MSC Grandiosa, prochain paquebot à sortir des Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire, lors de ses essais en mer.
Le MSC Grandiosa, prochain paquebot à sortir des Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire, lors de ses essais en mer. - MA-14

Il faut dire que la liste des services et prestations du MSC Grandiosa donne le tournis : 19 ponts, 2.400 appartements, 12 restaurants, 18 bars, une trentaine de boutiques, discothèque, salle de jeux, cinéma, thalasso, parc aquatique, patinoire, accrobranches, mur d’escalade, terrains de tennis, basket et volley, minigolf… « C’est comme la construction d’une mini-ville avec également le traitement des déchets, des eaux usées et tout le reste », souligne le guide.

La visite s’achève ensuite par un passage devant le très grand portique – le plus grand d’Europe – capable de soulever 1.400 tonnes, puis un arrêt au bord de la gigantesque cale sèche où se termine le MSC Virtuosa, programmé pour la fin 2020. Là encore, tout est imposant, immense, démesuré, à l’image de ces chantiers navals symbolisant la grandeur du patrimoine maritime nazairien.