Calais : Un camp de migrants démantelé près de l’ancienne « jungle »

IMMIGRATION Les autorités ont dénombré plus de 200 tentes installées sur un terrain privé

Mikaël Libert

— 

Un camp de migrants a été démantelé à Calais (illustration).
Un camp de migrants a été démantelé à Calais (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Ce jeudi matin, les forces de l’ordre ont procédé à l’évacuation d’un campement sauvage de migrants à Calais, dans le Pas-de-Calais, a-t-on appris auprès de la préfecture. Lors de l’opération, 25 personnes ont été interpellées.

Selon la préfecture, ce sont les propriétaires de ce terrain, situé dans la zone industrielle des Dunes, qui ont saisi la justice. Le tribunal de Boulogne-sur-Mer a ainsi rendu un arrêté d’expulsion le 10 octobre dernier, lequel a été notifié par voie d’affichage lundi.

Environ 200 personnes vivaient dans « des conditions extrêmement précaires »

Des patrouilles de police ont entre-temps constaté que l’endroit était « occupé de manière illicite et permanente par des migrants en l’absence de toute autorisation des propriétaires ». Les rapports faisaient état de « 220 tentes » dans lesquelles étaient hébergées « environ 200 personnes dans des conditions extrêmement précaires. »

Toujours selon la préfecture, l’opération a permis de prendre en charge « 132 personnes isolées », lesquelles ont été orientées vers des centres d’hébergement. Parmi les occupants du camp, 22 en situation irrégulière ont été interpellés et placés dans des centres de rétention administrative (CRA). Trois autres ont été interpellés « pour outrage envers les forces de l’ordre. »