Droit de retrait à la SNCF : Facebook suspend et bloque plusieurs pages de syndicats de cheminots

CENSURE ? Trois comptes appartenant à Sud Rail et un compte de la CGT Cheminots ont été sanctionnés sans explication

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une page Facebook.
Illustration d'une page Facebook. — XAVIER VILA/SIPA

Trois pages gérées par Sud Rail sur Facebook ont été momentanément suspendues ou bloquées depuis vendredi 18 octobre, date du début de l’appel des cheminots à exercer leur droit de retrait après un accident dans les Ardennes. Les comptes concernés sont Sud Rail Fédération, Sud Rail centraux et Sud Rail Paris Nord, rapporte Le Parisien.

Après le blocage partiel de Sud Rail Fédération vendredi, c’est le compte Sud Rail Paris Nord qui a été suspendu samedi, suivi du compte Sud Rail Paris Nord, entièrement bloqué jusqu’au lundi. La restriction, prévue jusqu’au 26 octobre, a été prolongée jusqu’au 28. Le syndicat CGT Cheminots a lui aussi été victime d’un blocage sur sa page « CGT produit train ET PSE ».

Aucune explication de Facebook

« Nous avons écrit plusieurs mails […] pour avoir des explications », a indiqué Pascal Philippe, administrateur du compte de la CGT, au Parisien. « Mais rien. Facebook ne nous répond pas. » Dans un communiqué, le réseau social assure que « ces pages sont traitées comme n’importe quelle autre page, dans le cadre de nos standards de la communauté sans considération de leur orientation politique ou des idées qu’elles véhiculent ».

Facebook n’explique à aucun moment pourquoi ces pages ont été visées par des restrictions. Le géant américain se contente de préciser que les sanctions encourues vont « jusqu’au bannissement de la plateforme ». « C’est choquant », s’indigne l’administrateur d’une des pages de Sud Rail. « D’autant que nous n’avons rien à nous reprocher et que nous avons reçu aucune explication de Facebook. »