Les infos immanquables du jour : Fantôme du franquisme, spectre des inondations et esprit sportif après Vahaamahina

ACTU Ce qu’il ne fallait pas rater dans l’actualité de ce lundi 21 octobre 2019

Anne Kerloc'h

— 

Le cimetière d'El Pardo, dans lequel la dépouille de Franco devrait être transférée
Le cimetière d'El Pardo, dans lequel la dépouille de Franco devrait être transférée — Rodrigo Jimenez/EFE/SIPA

Parce que l’actualité ne prend jamais de vacances, même scolaires, même universitaires, voici vos immanquables du jour.

Le fantôme du jour : Les restes du dictateur espagnol Franco seront exhumés ce jeudi

Un passé qui ressurgit. Franco, qui dirigea un régime dictatorial en Espagne de 1939 à 1975, ne reposera plus à la Valle de los Caidos (la vallée de ceux qui sont tombés). Les restes de l’ancien dictateur  seront exhumés jeudi de ce gigantesque mausolée pour être transférés au cimetière du Pardo. L’actuel premier ministre Pedro Sanchez, avait fait de cette exhumation l’une de ses priorités. Il ne voulait plus que la Valle de los Caidos soit un lieu d’apologie du franquisme.

L’Alerte du jour : Attention aux orages et inondations sur trois départements

La tornade dans l’Hérault a marqué les esprits ce week-end, mais ce n’est hélas pas fini question intempéries pour le département. L’Aude et les Pyrénées-Orientales devraient également être frappéespar les orages et les vents violents avec de forts risques d'inondations.

Le scandale du jour : La photo de l'arbitre de Galles-France mimant Vahaamahina met le rugby en émoi

Jaco Peyper lors de France-Pays de Galles, le 20 octobre 2019.
Jaco Peyper lors de France-Pays de Galles, le 20 octobre 2019. - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

World Rugby a indiqué lundi être en train d'« établir les faits » avant de se prononcer sur la photo montrant l’arbitre du match Galles-France en quarts de finale de Coupe du monde, Jaco Peyper, mimant avec des supporters gallois le geste du coude de Sébastien Vahaamahina, exclu pour cette brutalité. Pour en savoir plus, c'est ici.

Coparentalité : « C’était plus simple de faire un enfant sans être en couple »

Pour des femmes célibataires ou encore des couples gay, la coparentalité peut être la solution pour faire un enfant et ainsi devenir parent sans être en couple.
Pour des femmes célibataires ou encore des couples gay, la coparentalité peut être la solution pour faire un enfant et ainsi devenir parent sans être en couple. - Wendy Amdahl/SUPERSTOCK/SIPA

Le couple, Michel et Céline* l’ont déjà testé avant de se rencontrer. Et après plusieurs déconvenues amoureuses, ils en ont conclu que ce n’était pas pour eux. Pour ces deux célibataires, la priorité absolue était de concrétiser leur rêve d’enfant. Mais comment faire un bébé sans être en couple ? Pour eux, la solution a été de s’inscrire sur un site de rencontres pour faire un enfant. Une décision qui porte un nom : la coparentalité. Voici leur témoignage.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui. A demain, même heure !