SNCF : Un trafic encore très perturbé ce dimanche

DROIT DE RETRAIT La SNCF invite une nouvelle fois les voyageurs à reporter ou limiter les déplacements

J.-L.D. avec AFP

— 

Des voyageurs s'informant des conditions de trafic
Des voyageurs s'informant des conditions de trafic — Jacques Witt/SIPA

La circulation des RER sera perturbée ce dimanche par le mouvement social à la SNCF qui entre dans son troisième jour, annonce le site SNCF Transilien.

Le site d’information attire l’attention des usagers sur les lignes B, D, H et R sur lesquelles très peu de trains circulent ce week-end et conseille de reporter ou limiter les déplacements avec ces lignes.

Un aller-retour tous les 90 minutes entre Paris et Melun

Sur le RER B, il est prévu un aller-retour par heure entre Paris-Nord et l’aéroport de Roissy, mais aucun train entre Paris-Nord et Mitry-Claye. Cependant le trafic devrait être normal au sud de la ligne, entre Paris-Nord et Robinson/Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

Sur le RER D, la SNCF annonce un aller-retour toutes les 90 minutes entre Paris et Melun et entre Paris et Corbeil, un aller-retour par heure entre Paris et Orry-la-Ville.

Des circulations parfois totalement interrompues

En revanche, la circulation sera totalement interrompue sur Juvisy et Malesherbes et entre Melun et Corbeil, ainsi qu’entre Paris-Nord et Paris-Gare de Lyon. Très peu de trains également sur la ligne H où les travaux de mise en accessibilité de la gare de Saint-Denis conduisent la SNCF à supprimer les circulations entre Paris-Nord et Sarcelles-St-Brice/Ermont-Eaubonne.

Enfin sur la ligne R, aucun train n’est prévu entre Melun et Montereau via Hericy ni entre Moret et Montargis. Seulement deux aller-retour sont programmés dans la journée entre Paris et Montereau via Moret.

Un service très perturbé sur les TER

La SNCF annonçait en début de matinée un service « très perturbé » sur les TER, avec un train sur deux en moyenne mais des disparités très importantes selon les régions, notamment un trafic « normal ou quasi-normal » en région Sud, Normandie et Hauts-de-France. Trafic « très perturbé » également sur les Intercités, avec notamment deux circulations seulement sur Paris-Clermont-Ferrand.

Les TGV restent affectés sur les axes Atlantique et Sud-est avec 9 trains sur 10. Un train Ouigo sur trois circule. « On est dans une situation de blocage », résume Didier Mathis, de l’Unsa ferroviaire, pour qui « s’il n’y a pas d’avancée de la part de la direction, on peut supposer que le mouvement va se poursuivre, car le problème de danger n’est pas réglé ».

Le mouvement a démarré jeudi soir lorsque des contrôleurs et conducteurs ont décidé d’exercer un droit de retrait après un accident qui a fait 11 blessés mercredi dans les Ardennes, dont un conducteur qui était le seul agent SNCF à bord du train. Il s’est poursuivi vendredi et samedi.