Les infos immanquables du jour : Pompiers en colère, Russie en recours et veaux en souffrance

ACTU Ce qu'il ne fallait pas rater dans l'actualité de ce 15 octobre 2019

Anne Kerloc'h

— 

Les pompiers sont venus à Paris pour exprimer leur colère.
Les pompiers sont venus à Paris pour exprimer leur colère. — C-E.AK/20 Minutes

Le jour s’achève, la nuit avance en catimini et vos immanquables débarquent. Voici ce qu’il ne fallait pas rater dans cette journée.

Le casse-tête diplomatique du jour : Pourquoi la Russie est le seul pays qui peut agir sur la Turquie

La communauté internationale peut-elle réussir à freiner ou à stopper le président Recep Tayyip Erdogan dans son opération contre les Kurdes ? 20 Minutes a interrogé Adel Bakawan, chercheur associé au Programme Turquie et Moyen-Orient de l’Institut français des relations internationales (Ifri). Pour lui, seule la Russie peut agir et voici pourquoi.

La colère du jour : Des pompiers témoignent de leur difficile quotidien

« Nous absorbons tout ce que la société ne peut plus gérer (misère sociale, ivresses sur la voie publique, rixes, différends familiaux…) », témoigne Franck, pompier professionnel dans le Calvados. Les sapeurs-pompiers ont manifesté ce mardi à Paris. Comme Franck, les soldats du feu nous ont exposé les raisons de leur colère. A lire ici.

Le choc du jour : Une vidéo de L214 montre la maltraitance des petits veaux

Les images publiées par L214 montrent des veaux sont fréquemment malmenés à coups de pied et de poing.
Les images publiées par L214 montrent des veaux sont fréquemment malmenés à coups de pied et de poing. - Image L214

L’association de défense du bien-être animal L214 publie ce mardi une nouvelle enquête vidéo sur les dessous des élevages intensifs comme elle le fait régulièrement depuis sa création. Dans le collimateur cette fois-ci, un centre de tri de veaux laitiers de la société Ouest Elevage. On y voit des veaux âgés de deux semaines, tout juste séparés de leur mère, malmenés à coups de pied et de poing.

Le compte du jour : Les ménages les plus pauvres, grands perdants des choix du gouvernement ?

Des bénévoles des Restos du coeur dans un supermarché (Illustration).
Des bénévoles des Restos du coeur dans un supermarché (Illustration). - ALLILI MOURAD/SIPA

Selon une étude de l’Institut des politiques publiques sur le budget 2020, celui-ci aura un impact contrasté sur le niveau de vie des ménages. La plupart voient certes leur revenu progresser, notamment les classes moyennes qui vont bénéficier de la baisse de l’impôt sur le revenu et de la disparition de la taxe d’habitation. Mais les plus modestes seront en revanche touchés par la sous-revalorisation de certaines prestations sociales. Pour en savoir plus, c'est ici.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui. On vous donne rendez-vous demain, même site, même heure.