C'est l'heure du BIM : Hagibis inonde le Japon, les orages menacent le Sud-Est et Donald Trump fait pleuvoir les sanctions

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

Marion Pignot

— 

Les sauveteurs et les habitants sont toujours à la recherche de personnes piégées par les inondations monstres provoquées par le passage au Japon du typhon Hagibis, qui a déjà tué près de 70 personnes.
Les sauveteurs et les habitants sont toujours à la recherche de personnes piégées par les inondations monstres provoquées par le passage au Japon du typhon Hagibis, qui a déjà tué près de 70 personnes. — Jae C. Hong/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Au Japon, le bilan du typhon Hagibis s'alourdit à 67 morts

Le typhon Hagibis, qui a frappé samedi soir le Japon, a tué près de 70 personnes, selon un nouveau bilan donné mardi midi par la chaîne de télévision publique NHK. Quinze autres sont toujours portées disparues, alors que plus de 100.000 sauveteurs cherchent encore des survivants dans les zones inondées et affectées par des glissements de terrain meurtriers. D’autres précipitations prévues ce mardi constituent une nouvelle menace pour les Japonais et devraient encore compliquer la tâche des soldats, pompiers, policiers et garde-côtes.

Sanctions américaines contre la Turquie, Trump réclame un cessez-le-feu

Donald Trump a soudain durci le ton, lundi, face à la Turquie, l’appelant à mettre fin à son opération militaire en Syrie et annonçant une série de sanctions au moment où les troupes syriennes se déployaient dans le nord du pays. Lors d’un échange téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, Donald Trump s’est montré « très ferme », a affirmé le vice-président américain Mike Pence. « Les Etats-Unis veulent que la Turquie mette fin à l’invasion, mette en œuvre un cessez-le-feu immédiat et commence à négocier avec les forces Kurdes en Syrie. » Les sanctions américaines signées lundi visent les ministres turcs de l’Energie, de la Défense et de l’Intérieur. Leurs éventuels avoirs aux Etats-Unis sont gelés et leurs transactions internationales en dollars sont bloquées.

Depuis le début de l’offensive turque, 133 combattants kurdes et 69 civils ont été tués, ainsi que 108 rebelles proturcs, selon l’OSDH. Et 160.000 personnes ont été déplacées, d’après l’ONU.

Quatre départements maintenus en vigilance orange à cause des orages

Météo-France a maintenu, ce mardi matin, en vigilance orange quatre départements, en raison d’un épisode d’orages d’automne localement violents, appelé à cesser ce midi. Les quatre départements qui restent sont les Alpes-de-Haute-Provence, les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse. Des orages forts se produisent actuellement sur l’ouest des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. D’autres orages concernent le Var et les Alpes-Maritimes. Ces derniers remontent vers le nord, selon un bulletin diffusé à six heures.

Météo France conseille de « ne pas s’engager en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée » et, « dans les zones habituellement inondables », de mettre « en sécurité les » biens susceptibles d’être endommagés « et surveillez la montée des eaux ». Lundi après-midi, jusqu’à 46 départements étaient concernés par l’alerte.

Margaret Atwood et Bernardine Evaristo remportent le Booker Prize

Et voici l’info bonu de ce matin : Le Booker Prize, prestigieux prix littéraire britannique, a été attribué lundi soir à deux écrivaines : la Canadienne Margaret Atwood et l’Anglo-Nigériane Bernardine Evaristo. Déjà couronnée il y a dix-neuf ans, Margaret Atwood est cette fois récompensée pour Les Testaments, la suite très attendue de La Servante écarlate (The Handmaid’s Tale), dystopie misogyne terrifiante qui s’est érigée en véritable manifeste féministe à l’ère du mouvement #MeeToo. Le livre La Servante écarlate, publié en 1985, est devenu en 2017 une série TV à succès qui a relancé les ventes du roman, dont l’édition anglaise a atteint huit millions d’exemplaires dans le monde.

Margaret Atwood et Bernardine Evaristo, lauréate du Booker Prize 2019.
Margaret Atwood et Bernardine Evaristo, lauréate du Booker Prize 2019. - Nils Jorgensen/REX/SIPA

Le Booker Prize 2019 a aussi été attribué à l’Anglo-Nigériane Bernardine Evaristo pour Girl, Woman, Other (non traduit en français), chronique de la vie de familles noires en Grande-Bretagne. « Je suis la première femme noire à remporter ce prix », a réagi Bernardine Evaristo, 60 ans, qui a jugé « incroyable » de partager le prix avec une « légende » telle que Margaret Atwood.