Incendie de Lubrizol à Rouen : Les mesures de restrictions sur la collecte de lait levées

ALIMENTATION Quelques jours après l’incendie, la préfecture avait demandé « aux agriculteurs de ne pas récolter leur production en l’attente de précisions ultérieures », au nom du principe de précaution

20 Minutes avec AFP

— 

L'usine Lubrizol de Rouen en feu, le 26 septembre 2019.
L'usine Lubrizol de Rouen en feu, le 26 septembre 2019. — Robin Letellier/SIPA

Trois semaines après l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, le préfet de Normandie a annoncé, ce lundi, la levée des mesures de restriction​ sur la collecte de lait, sur les produits laitiers et sur l’accès des animaux aux pâturages.

« C’est une excellente nouvelle pour nos agriculteurs », a déclaré le préfet Pierre-André Durand, au cours d’une conférence de presse. « L’arrêté préfectoral est en train d’être préparé […] Cela signifie que la reprise de la production peut s’opérer sans délai. Et surtout la reprise de la collecte. »

Pas de dépassement du seuil réglementaire pour le lait

Dans le même temps, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rendu ses conclusions, ce lundi. Des analyses de lait, effectuées quelques jours après l’incendie, « ne montrent pas de dépassement des teneurs maximales réglementaires » pour divers contaminants, a indiqué l’organisme public alors que la collecte de lait est interdite actuellement dans certaines communes.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire et de l’alimentation « souligne toutefois que des éléments d’incertitudes demeurent quant au risque de contamination du lait par les retombées de l’incendie et recommande des travaux supplémentaires​ », selon un communiqué. Pour l’agence, une éventuelle « levée des mesures de restrictions de la commercialisation du lait doit s’accompagner d’un dispositif de surveillance renforcée ».