Affaire du «Petit Paumé» : Les étudiants d'EM Lyon convoqués en conseil de discipline

POLEMIQUE Le directeur de l'EM Lyon a fait part dimanche de son indignation suite aux propos rédigés par ses élèves

C.G.

— 

Entrée Campus EM Lyon
Entrée Campus EM Lyon — Dylan Munoz

Après la vague d'indignation soulevée par un commentaire rédigé par les étudiants de l’EM Lyon dans la nouvelle édition du «  Petit Paumé », le directeur de l’école de commerce a réagi publiquement ce dimanche. Dans un post, publié sur Twitter, Tawhid Chtioui a présenté « ses excuses », exigeant que « tous les passages incriminés » soient retirés.

« J’oscille entre indignation, colère et grande tristesse au la lecture du Petit Paumé 2020 », a-t-il déclaré, précisant qu’il avait demandé « la tenue d’un conseil de discipline » en présence des étudiants qui ont rédigé ou supervisé la publication du guide afin qu’ils « répondent de la banalisation ouverte de propos discriminants, en total non-respect des valeurs de l’école ».

« Alors que je fuis une bande de rebeus place Guillotière… »

La polémique est née d’un commentaire au sujet d’un bar recommandé par les étudiants. On peut notamment lire cette phrase : « Alors que je fuis une bande de rebeus place Guillotière, je m’engouffre un peu au hasard dans le Ho36. Bonne pioche ! Des jeunes blancs qui travaillent sur leurs ordis, tout en sirotant un bon café latte. Je vais pouvoir me fondre dans la masse (…) ». Des propos condamnés par la twittosphère mais aussi par David Kimelfeld, le président de la Métropole de Lyon.

Le « Petit Paumé », guide des bons plans, avait déjà créé la polémique l’an dernier en inventant une fausse citation d’Anders Breivik, l’auteur des attentats d’Oslo. Il avait également été condamné pour diffamation en 2011 après avoir critiqué la cuisine d’un restaurateur lyonnais la qualifiant de « plus grosse chiasse de l’année ».