Affaire de Xavier Dupont de Ligonnès : L'homme arrêté vendredi soir n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès...

FAUSSE PISTE L’homme arrêté vendredi soir à Glasgow n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès, les tests ADN sont négatifs

Rachel Garrat-Valcarcel
— 
La fiche de renseignement policière de Xavier Dupont de Ligonnès en 2011. (archives)
La fiche de renseignement policière de Xavier Dupont de Ligonnès en 2011. (archives) — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

L’ESSENTIEL

  • Un homme avec les empreintes digitales de Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté ce vendredi soir à l’aéroport de Glasgow, en Ecosse, d’après la police locale. Mais les tests ADN ont infirmé cette identification.
  • L’homme recherché depuis huit ans est le principal suspect de « la tuerie de Nantes », où toute sa famille a été retrouvée ensevelis sous la terrasse de leur jardin.
  • Des enquêteurs français sont à Glasgow depuis ce samedi matin.

 

18h00 : Merci d'avoir suivi ce live.
16h12 : Comment vérifie-t-on l’identité d’une personne ? Jean-Loup Delmas, de 20 Minutes, s’est posé la question

 

15h38 : Notre journaliste, Caroline Politi, revient sur le déroulé des évènements depuis hier soir dans un papier complet

Thibaud Chevillard est un autre de nos journalistes, qui hier soir s’est fait confirmer l’arrestation par ses sources.

 

15h03 : La vrai fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès a déclenché une certaine hilarité sur Twitter, comme un gros rire nerveux que vous résume notre journaliste Guillaume Novello

Avec de vrais morceaux d’autodérision dedans.


 

14h20 : La procédure en pareil cas a bien été respectée à l’AFP

Comme à 20 Minutes, d’ailleurs.


 

13h53 : Et la maison perquisitionnée hier soir ?

La maison appartient à un septuagénaire d’origine portugaise, Guy J., marié depuis quelques années à une Ecossaise, selon des voisins interrogés par l’AFP. L’un d’eux, Mario Vieira, retraité de 75 ans habitant une commune mitoyenne, explique que l’occupant de la maison « est un homme sans histoire ». C'est lui qui a été arrêté à Glasgow. 

13h21 : Ce live reste bien sûr ouvert et la rédaction de 20 Minutes reste mobilisée pour traiter les suites de cette fausse piste
12h56 : L’AFP confirme que les tests ADN sont négatifs
12h45 : L’homme arrêté à Glasgow vendredi n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès, d’après les résultats des tests ADN

D’après des sources policières auprès de Caroline Politi, de 20 Minutes.


 

11h41 : Les enquêteurs et enquêtrices françaises sont en Ecosse

 

11h36 : De nouvelles informations de Caroline Politi, de 20 Minutes

 

11h22 : Les enquêteurs et enquêtrices françaises doivent arriver en Ecosse « en fin de matinée » d’après une source proche de l’enquête à l’AFP
11h08 : Le procureur de Nantes dit que des « vérifications sur l’identification » sont en cours
10h51 : « Doute sur l’identité de l’homme arrêté à Glasgow », dit l’AFP d’après des sources proches de l’enquête

C’est la première dépêche de l’AFP sur l’affaire depuis presque dix heures, ce qui est extrêmement rare pour une telle affaire.

10h29 : Des précisions de notre journaliste Caroline Politi

 

10h18 : Informations 20 Minutes

D’après Caroline Politi, journaliste à 20 Minutes, la police est prudente. Des sources de proches de l’enquête confirment que les empreintes « matchent ». Mais il y a une marge d’erreur, d’où l’attente des résultats des tests ADN. La personne chez qui la perquisition a eu lieu est la même que celle interpellée (les photos correspondent). Il ne ressemble pas particulièrement au Xavier Dupont de Ligonnès qu’on connaissait mais pour l’instant on ne peut pas dire qu’il a fait de la chirurgie esthétique.


 

10h10 : Zéro communication depuis le procureur hier soir, et plus d’informations depuis la fin de la perquisition dans les Yvelines

La prudence est donc de mise.

09h41 : Pour l’instant, pas d’information sur l’arrivée ou non des enquêteurs et enquêtrices françaises en Ecosse
09h30 : Xavier Dupont de Ligonnès « méconnaissable » ?

C’est ce qu’explique le journaliste Guillaume Daret qui relais une information non de Ouest France mais de Presse Océan.


 

09h14 : La police écossaise a confirmé

Rappelons que la police écossaise, qui a arrêté cet homme qui serait Xavier Dupont de Ligonnès a confirmé que les tests d’empreintes digitales étaient positifs mais que les vérifications se poursuivaient.

08h56 : Le témoignage d’un voisin de Limay

De nombreuses zones d’ombre persistent sur cette arrestation. En tout cas, les voisins de Limay n’en reviennent pas. Un témoignage d’Europe 1, aussi recueilli par France Info, sème le doute. La personne dit connaître le fameux Guy (le nom du passeport de l’éventuel Xavier Dupont de Ligonnès) depuis trente ans, qu’il partait rejoindre sa femme en Ecosse où il habite une partie de l’année. Bref, le doute.


 

08h44 : Une longue perquisition dans les Yvelines

L’autre fait de la nuit c’est une perquisition, à Limay, dans les Yvelines, à l’adresse indiquée sur le passeport qui aurait servi à Xavier Dupont de Ligonnès pour aller à Glasgow. Notre journaliste Vanessa Rodrigues Biague était sur place, jusqu’à 0h30. Rappelons que Xavier Dupont de Ligonnès est originaire de Versailles, dans le même département.


 

08h36 : Une chance sur 64 milliards

Pour le moment, seul les empreintes digitales ont « matché » : d’après la police écossaise, les empreintes de l’homme arrêté sont celles de Xavier Dupont de Ligonnès. Une empreinte digitale est unique. Ou, plus exactement, il y a une chance sur 64 milliards que deux humains aient la même empreinte. Avant les tests ADN, c’était le principal test à disposition des enquêteurs. Reste l’hypothèse d’une erreur humaine.

08h27 : Encore un doute

Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a appelé vendredi soir à la « prudence ». « Demain (samedi NDLR) il y a des équipes d’enquêteurs du service national de recherche des fugitifs et de la police judiciaire de Nantes qui vont se rendre en Ecosse », a précisé le procureur. « Ils vont donc faire des vérifications en Ecosse auprès de la personne qui a été arrêtée à l’aéroport de Glasgow pour s’assurer que c’est bien M. Dupont de Ligonnès », a-t-il ajouté.

L’homme a été interpellé « en fin d’après-midi » à l’aéroport de Glasgow. Il aurait été confondu par ses empreintes digitales. « Il y a une suspicion sur les empreintes mais c’est en cours de vérification, en cours de confirmation, et c’est pour ça que les enquêteurs partent demain en Ecosse », a ajouté le procureur. Selon la police écossaise, ses empreintes correspondent à celles de Xavier Dupont de Ligonnès, aujourd’hui âgé de 58 ans.

Bonjour ! Bienvenue dans ce live sur la possible arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès, accusé d’un quintuple meurtre à Nantes en 2011 et en fuite depuis lors. La rédaction de 20 Minutes est mobilisée, à Nantes et Paris notamment, pour vous faire vivre les suites de ce rebondissement spectaculaire dans l’un des plus gros faits divers français de ce début de siècle.