Les infos immanquables du jour : Résilience à Rouen, statue anti-IVG, effondrement d’un pont en Chine

ACTU Ce qu’il ne fallait pas rater dans l’actualité de ce vendredi 11 octobre 2019

Floréal Hernandez

— 

Manifestation à Rouen
Manifestation à Rouen — Robin Letellier/SIPA

Avant de vous caler dans votre canapé pour regarder Islande-France puis le docu sur Deschamps, voici les infos qu'il ne fallait pas rater ce vendredi.

L’interview du jour : L'incendie de l’usine Lubrizol « nous remet à niveau face à la fragilité de l’être humain »

Christian Navarre, psychiatre.
Christian Navarre, psychiatre. - D.Bancaud/20minutes

Libérer leur parole après l’événement qui les a déstabilisés. Une cellule d’urgence d’aide médico-psychologique a été mise en place mardi 1er octobre par l’Agence régionale de santé Normandie et la préfecture de la Seine-Maritime, au centre municipal Charlotte-Delbo, à Rouen, après l’incendie de l’usine Lubrizol. Le psychiatre Christian Navarre, qui la dirige, explique les répercussions que peut avoir un tel incendie sur la population et le chemin à parcourir jusqu’à la résilience.

L’affaire du jour : Procédure d'« impeachment » contre Trump, que reproche-t-on aux deux Ukrainiens qui ont été arrêtés ?

Donald Trump ne « connaî(t) pas ces messieurs ». « Alors qu’ils s’apprêtaient à quitter les Etats-Unis », deux hommes d’affaires proches de l’avocat de Donald Trump, ont été arrêtés, ce mercredi, à l’aéroport international de Washington. Accusés d’avoir dissimulé l’origine étrangère de fonds versés, en 2018, à plusieurs candidats républicains, ils sont également soupçonnés d’avoir aidé Rudy Giuliani, l’avocat personnel du président, à convaincre l’Ukraine d’enquêter sur Joe Biden, le possible adversaire de Donald Trump pour la présidentielle de 2020. Qui sont ces deux hommes ? Quel est leur rôle ? De quoi sont-ils accusés ? 20 Minutes vous donne les clés pour comprendre cette affaire.

L’incompréhension du jour : Le défenseur du FC Foix a été expulsé vendredi vers la Côte d'Ivoire

Malgré la mobilisation, Anthony Tra Bi Tra, le joueur du FC Foix menacé d’une obligation de quitter le territoire français depuis le 18 juin, a été expulsé vendredi matin vers Abidjan, en Côte d’Ivoire. Après avoir été arrêté jeudi par les gendarmes de Lavelanet, ce jeune Ivoirien de 21 ans en CDI dans une entreprise de Foix a été placé jeudi soir au centre de rétention administrative de Cornebarrieu. Vendredi matin, il a été mis dans un avion à Roissy pour être expulsé vers son pays d’origine. Une décision que ne comprennent pas les membres du FC Foix, où Anthony jouait comme défenseur depuis un an et demi, qui pointent « une expulsion rapide sans fondement ».

La polémique du jour : A Menton, une statue « anti-IVG » passe très mal

La sculpture est installée sur le parvis privé d’un hôtel de Menton
La sculpture est installée sur le parvis privé d’un hôtel de Menton - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

La première édition de la Biennale d’art contemporain sacré (BACS) de Menton (Alpes-Maritimes) a bénéficié d’une exposition inattendue. Depuis quelques jours, ce rendez-vous organisé dans le Grand Hôtel des Ambassadeurs fait beaucoup parler… à cause d’une sculpture exposée sur le parvis de l’établissement. Ce bronze de l’artiste néerlandaise Daphnée Du Barry, et baptisé Notre-Dame des innocents, représente la Vierge Marie penchée sur les corps de bébés morts. Une œuvre clairement anti-IVG pour le Planning familial des Alpes-Maritimes.

La vidéo du jour : En Chine, un pont s’effondre et fait trois morts

Pour prolonger votre désir d’informations, écoutez notre podcast d’actualité Minute papillon!