Tabac : Il invente une fausse cartouche de cigarettes pour tracer les cambrioleurs

INNOVATION Gérant d’un bar-tabac dans le Morbihan, Vincent Letoqueux va présenter sa solution à la profession ce week-end

Jérôme Gicquel

— 

Les buralistes doivent faire face à une hausse constante du nombre de cambriolages.
Les buralistes doivent faire face à une hausse constante du nombre de cambriolages. — LOIC VENANCE / AFP
  • Un buraliste du Morbihan vient d’inventer une nouvelle solution pour lutter contre les cambriolages.
  • Il s’agit d’une fausse cartouche de cigarettes équipée d’un traceur GPS, permettant ainsi de localiser la marchandise volée.
  • Il présentera sa solution ce week-end à ses collègues buralistes réunis au salon Losangexpo à Paris.

Il espère faire un tabac auprès de ses collègues buralistes qui seront tous rassemblés ce week-end Porte de Versailles à Paris pour le salon professionnel Losangexpo. Gérant d’un bar-tabac à Larré dans le Morbihan, Vincent Letoqueux viendra leur présenter son Tiki Tobacco Tracker, un nouvel outil pour lutter contre les vols.

Un mal qui mine la profession, confrontée depuis plusieurs années à une recrudescence des braquages et des cambriolages. « Avec la hausse des prix, le tabac devient aussi recherché que l’or », assure Marie-Noëlle, gérante d’un tabac au sud de Rennes.

Une solution « à la James Bond »

Déjà équipée d’un système d’alarme et de caméras de vidéosurveillance, elle s’est laissée séduire par la solution « à la James Bond » de son collègue breton. Avec la société Ticatag basée à Lannion (Côtes-d’Armor), il vient de développer un traceur GPS dissimulé dans une cartouche de cigarettes fictive. « Quand les cambrioleurs volent le stock, ils n’ont aucun moyen de la reconnaître », indique-t-il.

Le buraliste pourra lui en revanche tracer précisément sa marchandise volée grâce à la position GPS fournie et prévenir ainsi les forces de l’ordre. « Cela n’arrêtera pas les cambrioleurs mais cela va peut-être permettre d’en dissuader quelques-uns, souligne Vincent Letoqueux. Et le buraliste augmente ses chances de retrouver sa marchandise ».

Une trentaine de tabacs déjà équipés

Gérant le bar-tabac avec sa femme, il a lui-même été victime d’un cambriolage en pleine nuit il y a deux ans. « On s’est fait voler près de 3.000 euros de tabac », raconte-t-il. Pour éviter que cela se reproduise, il a donc enfilé son costume de Géo Trouvetou pour imaginer cette cartouche fictive.

Une trentaine de tabacs du Morbihan et d’Ille-et-Vilaine en sont déjà équipés et Vincent ne compte pas s’en arrêter là. « Je dois bientôt rencontrer la Mudetaf, l’assureur des buralistes. Cela peut les intéresser car en cas de cambriolage, ce sont toujours les assurances qui paient ».