VIDEO. EPR de Flamanville : Un réacteur nucléaire maudit pour EDF ?

ATOME ATONE La fin du chantier ne cesse d’être reportée d’année en année

Nicolas Raffin

— 

L'EPR de Flamanville, un chantier sans fin — 20 Minutes
  • EDF a annoncé ce mercredi un nouveau surcoût pour l’EPR de Flamanville.
  • Il atteint désormais 12,4 milliards d’euros.
  • Sa mise en service, initialement programmée en 2012, est maintenant prévue en 2022.

« Flamanville (…) c’est le chantier modèle de la renaissance du nucléaire dans le monde » se félicitait Nicolas Sarkozy en février 2009. A l’époque, le président de la République ne tarissait pas d’éloge sur le futur EPR (réacteur nucléaire de 3e génération) qui devait être mis en service en 2012 dans cette commune de la Manche.

Dix ans plus tard, Flamanville est toujours un « chantier », mais ce n’est plus un modèle. Entre les malfaçons et les défaillances constatées, le futur EPR est devenu un véritable boulet financier pour EDF et pour l’État, son principal actionnaire. Ce mercredi, l’entreprise a d’ailleurs reconnu que la facture totale du réacteur allait encore s’alourdir d’1,5 milliard d’euros. Elle atteint désormais 12,4 milliards d’euros, trois fois plus que le montant initialement prévu. 20 Minutes vous propose de revenir en vidéo sur les différentes étapes d’un chantier qui ne devrait s’achever qu’en 2022. Si tout va bien, évidemment.