Sarthe : Une pétition contre le « massacre » des pigeons à Sablé cartonne

ANIMAUX Une battue aux pigeons doit avoir lieu à partir de lundi dans la ville de Sablé-sur-Sarthe

J.U.

— 

Un pigeon. lllustration
Un pigeon. lllustration — BERTRAND GUAY / AFP
  • En une semaine, une pétition a déjà reccueilli quelque 14.000 signatures.
  • La Ligue de protection des oiseaux dénonce elle aussi cette chasse aux pigeons, qui doit se dérouler à partir de lundi.

Lancée il y a une semaine, la démarche approchait les 14.000 soutiens, ce dimanche. Une pétition, intitulée « Non au massacre des pigeons de Sablé-sur-Sarthe », remporte un franc succès sur les réseaux sociaux. Objectif des signataires, qui dénoncent des « pratiques barbares » : empêcher la grande chasse aux volatiles organisée par la mairie à partir de lundi, et ce, pour une semaine. Ils réclament également « un statut juridique qui protégerait les pigeons ».

Selon le journal Ouest-France, un « trappeur » a en effet été engagé par la commune de Sablé-sur-Sarthe, afin de « réguler la population de pigeons », jugée trop nombreuse et source de nuisances. Muni d’une carabine à air comprimé, il se positionnera chez une vingtaine de particuliers non loin d’endroits où les pigeons prennent particulièrement leurs aises. D’autres techniques avaient déjà été testées par la ville, en vain.

Pigeonnier régulateur de naissances

Dans une lettre ouverte, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) « condamne fortement la méthode qui est mise en place ». L’association, qui craint que des « blessures handicapantes » soient occasionnées chez certains oiseaux, met en avant un « problème sanitaire » lié aux carcasses.

La LPO milite pour un autre type de dispositif, comme ce pigeonnier régulateur de naissances (les œufs sont régulièrement secoués pour empêcher la reproduction) qui existe déjà à un endroit de la ville. « Un seul sur un territoire comme Sablé n’est pas suffisant », juge la LPO. L’association demande à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage de « contrôler la régularité de l’opération ».