Incendie de l'usine Lubrizol à Rouen: Un expert chargé d'enquêter sur les «conséquences environnementales»

INVESTIGATION La société ne s'est pas opposée à cette décision d'un juge des référés

20 Minutes avec AFP

— 

Plus de 5.000 tonnes de produits ont brûlé dans l’incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, jeudi dernier.
Plus de 5.000 tonnes de produits ont brûlé dans l’incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, jeudi dernier. — BEAUFILS/SIPA

Faire toute la lumière sur l’impact de la catastrophe industrielle. La juge des référés du tribunal administratif de Rouen a nommé vendredi un expert spécialiste en chimie et produits industriels pour procéder à « un constat des conséquences environnementales » de l’incendie de l’usine chimique Lubrizol.

« Cette désignation répond à une demande de 100 requérants, dont une association de protection de l’environnement. La société Lubrizol ne s’y est pas opposée », a précisé la juridiction dans un communiqué de presse. Cette mission d’expertise vise « à préserver d’éventuelles preuves qui pourraient permettre aux parties de déterminer les analyses et études complémentaires à mener », selon le communiqué. L’expert devra notamment se rendre sur les lieux en présence des parties, se faire communiquer « tous documents ou pièces utiles à l’exécution de sa mission », « dresser la liste » des lieux et en « effectuer une cartographie » et procéder « à des prélèvements qui, selon ses connaissances scientifiques, lui paraîtront utiles ».

Mission d’un mois

L’expert devra rendre son rapport avant le 31 octobre 2019. Le tribunal a notamment été saisi par l’association Respire, représentée par l’ancienne ministre de l’Environnement Corinne Lepage.

La ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, a annoncé vendredi s’être entretenue avec le PDG de Lubrizol, Éric Schnur.

Elle a demandé à l’entreprise qu’elle « assume pleinement toutes ses obligations légales et réglementaires, que ce soit en matière de transparence, de mise en sécurité du site, de sa dépollution, ou encore du suivi des conséquences à moyen et long terme de cet incendie, en application du principe pollueur-payeur ».