Incendie de l’usine Lubrizol à Rouen : Ce dimanche, êtes-vous rassurés ? Racontez-nous

VOUS TEMOIGNEZ Un gigantesque incendie a atteint dans la nuit de mercredi à jeudi le site industriel, classé Seveso seuil haut

Oihana Gabriel

— 

La fumée noire a envahi Rouen après qu'un incendie a revagé l'usine Lubrizol dans la nuit de mercredi à jeudi 26 septembre 2019.
La fumée noire a envahi Rouen après qu'un incendie a revagé l'usine Lubrizol dans la nuit de mercredi à jeudi 26 septembre 2019. — Stephanie Peron/AP/SIPA

Faut-il prendre ses jambes à son cou ? Porter un masque ? Rester confiné ? Faire confiance aux autorités ? Trois jours après le spectaculaire incendie de l’usine Lubrizol, classée Seveso à Rouen, et les pluies noires et traces de suies, difficile encore d’y voir clair.

Samedi, le préfet de Normandie, Pierre-André Durand, a tenté de rassurer les populations. Les résultats d’analyses de l’air démontrent un « état habituel de la qualité de l’air à Rouen », a-t-il assuré lors d’une conférence de presse. La seule exception est le site lui-même « où l’on note une présence de benzène ». Les résultats des analyses réalisées par Atmo Normandie sont disponibles sur leur site et les autres données ont été mises en ligne sur le site de la préfecture dès samedi soir.

Doutes et inquiétudes

Il n’empêche. Sur les réseaux sociaux, certains Rouennais continuent de partager leurs craintes sur cet accident. Face aux informations souvent parcellaires, parfois contradictoires, des habitants ont préféré emmener leurs enfants loin de la ville pour le week-end. D'autant qu'il est encore trop tôt pour savoir si cet accident chimique aura des répercussions à long terme sur la santé des Rouennais.

Plusieurs syndicats, dont la CGT et Solidaires, mais aussi des associations écologistes (Greenpeace, France nature environnement) ont appelé à manifester mardi à 18h devant le palais de justice, exigeant « une transparence complète » sur cet accident industriel. Dans un communiqué commun, ils regrettent que « la liste des produits qui ont brûlé n’ait pas été communiquée » et « que les résultats complets d’analyse des fumées, de l’air, des résidus et de l’eau n’aient pas été rendu publics ».

Si vous habitez Rouen ou les alentours, ressentez-vous encore des effets secondaires de cet incendie ? Avez-vous consulté ? Comment envisagez-vous cette semaine qui commence ? Avez-vous peur d’aller travailler, de mettre vos enfants à l’école lundi ? Etes-vous rassurés par les déclarations du préfet ? Pensez-vous aller manifester mardi et pourquoi ?