Cannabis: La marine nationale saisit plus de 2 tonnes de résine

DROGUE La patrouille agissait dans le cadre de la Task Force 150, qui réunit plusieurs pays menant des actions maritimes contre les trafics dans l’océan Indien

20 Minutes avec AFP

— 

Résine de cannabis (illustration).
Résine de cannabis (illustration). — SEBASTIEN ORTOLA

La frégate française Nivôse, en patrouille dans l’océan Indien, a saisi le 25 septembre deux tonnes et demie de résine de cannabis à bord d’un boutre de trafiquants, a annoncé samedi l’état-major des Armées. Ce dernier a toutefois refusé de préciser le lieu de la saisie. L’hélicoptère Panther embarqué à bord de la frégate a d’abord repéré cette embarcation traditionnelle de la région. Contacté par radio, l’équipage du boutre n’a pas répondu et commencé à effectuer « des changements de trajectoire suspects ». « La frégate a déclenché une enquête qui a permis de conclure rapidement que le bateau était sans pavillon », a expliqué l’état-major. Le boutre a été rattrapé, arraisonné et « l’investigation qui a suivi a permis de saisir 2,5 tonnes de résine de cannabis réparties en 132 ballots d’environ 19 kg chacun ».

Un trafic susceptible de soutenir le terrorisme

Cette prise a été mise en avant par la ministre des Armées, Florence Parly : « Je tiens à saluer l’engagement et la détermination sans faille des marins du Nivôse qui contribuent efficacement à la lutte contre le financement du terrorisme. » « L’action résolue des Armées contre le narcotrafic a un impact déterminant pour la sécurité dans la région mais aussi en Europe et en France, potentielles destinations de ces stupéfiants », a-t-elle ajouté.

La frégate effectuait cette patrouille « dans le cadre de la Task Force 150, qui réunit plusieurs pays menant des actions maritimes de lutte contre les trafics susceptibles de soutenir le terrorisme international en océan Indien », toujours selon l’état-major.