Incendie de l’usine Lubrizol à Rouen : Au moins deux plaintes contre X déposées

POLLUTION Il s’agit de particuliers qui ont eu à se plaindre de violentes nausées pendant l’incendie, notamment

R.G.-V.

— 

Il ne faisait pas bon habiter près de l'usine, à Rouen.
Il ne faisait pas bon habiter près de l'usine, à Rouen. — BEAUFILS/SIPA

L’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen est éteint depuis vendredi matin, mais l’affaire ne fait que commencer. On sait déjà qu’une enquête a été ouverte pour éclaircir les raisons de l’incendie.

La nouveauté, c’est qu’au moins deux personnes ont décidé de porter plainte contre X. D’après France Bleu Normandie, ces plaintes émanent de proches riverains de l’usine qui ont eu à subir des malaires et des nausées violentes. Possiblement à cause de la fumée dégagée par l’incendie.

De nombreux appels

Ce ne sont peut-être que les premières plaintes. L’avocat Jonas Haddad, interrogé par notre consœur, explique que dans les dernières quarante-huit heures, il a reçu de nombreux appels. Des appels de personnes ou d’entreprises qui s’interrogent sur les suites à donner à la pollution qu’elles ont pu subir.

« Il y a un article du Code pénal qui prévoit que le dommage corporel par manquement à une obligation de sécurité est sanctionné de deux ans d’emprisonnement. Donc on a des qualifications juridiques qui nous permettent, derrière, d’enclencher des procédures », dit le conseil.