Marseille : Il n’y aura finalement pas d’audit du gouvernement sur l’état des écoles

EDUCATION Le projet de rapport du gouvernement sur l’état des écoles marseillaises ne figure plus dans la version définitive de la loi sur l’école de la confiance

M.Cei.

— 

Edouard Philippe saluant un enfant lors de l'inauguration d'une école à Marseille
Edouard Philippe saluant un enfant lors de l'inauguration d'une école à Marseille — BERTRAND LANGLOIS / AFP

C’était une promesse de Jean-Michel Blanquer mais elle restera sans suite, faute d’avoir remporté l’adhésion des parlementaires. Le rapport du gouvernement sur l’état des écoles marseillaises, qui devait être rendu avant le 30 septembre prochain au Parlement selon un amendement adopté en février dernier par l’Assemblée nationale, ne sera jamais publié.

Et pour cause : l’amendement de la députée LREM des Bouches-du-Rhône Cathy Racon-Bouzon, qui proposait cette mesure, a été d’abord retoqué par le Sénat, puis supprimé lors de la commission mixte paritaire du 4 juillet dernier. La version finale de la loi sur l’école de la confiance ne comprend donc plus ce projet de rapport. « Il y a eu une pression politique par le maire de Marseille sur les sénateurs Les Républicains pour leur dire ne pas valider cet amendement », accuse Cathy Racon-Bouzon auprès de 20 Minutes.

Pour rappel, Jean-Claude Gaudin a été vice-président du Sénat pendant une quinzaine d'années. Selon un état des lieux du rectorat cité par Le Monde, plus de 110 établissements ont besoin de travaux. Il y a quelques mois, la ville de Marseille a lancé de son côté son propre audit sur l’état de ses écoles.