Marseille : Deux candidats aux municipales louent des appartements dans l’une des cités les plus dégradées

LOGEMENT Le journal «La Marseillaise» révèle que Christophe Madrolle et Mohamed Laqhila, candidats aux municipales de Marseille et d’Aix, louent des appartements dans l’une des cités les plus dégradées de Marseille

A.M.
— 
Une copropriété à la cité des Rosiers, à Marseille.
Une copropriété à la cité des Rosiers, à Marseille. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Dans son édition de ce jeudi, La Marseillaise révèle que deux candidats aux élections municipales, Christophe Madrolle (UDE), candidat à Marseille, et Mohamed Laqhila (MoDem), à Aix-en-Provence, sont propriétaires d’appartements aux Rosiers, dans l’une des copropriétés les plus dégradées de la ville. Trois appartements pour Mohamed Laqhila, un seul pour Christophe Madrolle.

Ils se défendent d’être des marchands de sommeil, Mohamed Laqhila explique que la copropriété n’était pas aussi dégradée en 1998 lors de l’achat, malgré un plan de sauvegarde mis en place par le préfet l’année suivante.

Christophe Madrolle explique, lui, avoir refait l’appartement il y a deux ans, même s’il reconnaît la dégradation croissante des parties communes, responsabilité du seul syndic. Dans un tweet, il se dit « victime d’une manœuvre politique pré-municipale ».