Hautes-Pyrénées : Les trois « gros » braconniers chassaient la nuit pour le fun, avec leurs silencieux et des phares portatifs

NOCTURNE Trois hommes viennent d’être interpellés dans les Hautes-Pyrénées. Très équipés, ils avaient pris l’habitude de se livrer à un braconnage nocturne « de grande ampleur »

H.M.

— 

Un chasseur avec son fusil (illustration).
Un chasseur avec son fusil (illustration). — Vincent Wartner / 20 Minutes

Depuis cinq ans, ils braconnaient la nuit par « simple amusement », par « plaisir de braver l’interdit et de tuer des animaux », ont-ils expliqué aux enquêteurs. Trois hommes ont été interpellés récemment par les gendarmes pour s’être livrés à un « braconnage de nuit de grande ampleur », dans les Hautes-Pyrénées mais aussi dans le Gers.

C’est l'Office national de la chasse et de la fausse sauvage des Hautes-Pyrénées, dont les inspecteurs ont enquêté pendant six mois, qui annonce ce mardi ce coup de filet.

Chevreuils, lièvres et sangliers

Les perquisitions menées aux domiciles des suspects ont permis de saisir des armes de chasse, dont une équipée d’un silencieux et d’une lunette de visée, et des phares portatifs qui leur permettaient de traquer les animaux dans l’obscurité. Chevreuils, sangliers, lièvres… les trois braconniers ont, selon l’ONCFS, reconnu avoir tué en toute illégalité une trentaine d’animaux.

Les amateurs de sensations fortes seront jugés prochainement pour tout un tas de délits​. Le principal, «  chasse en réunion de nuit avec usage d’un véhicule et port d’arme », est passible de quatre ans de prison et 60.000 euros d’amende.