Santé au travail : Un salarié sur deux se dit « épuisé », selon une étude

STRESS Les gens se retrouvent fatigués, physiquement et nerveusement

R.G.-V.

— 

Au travail, tard le soir et/ou tôt le matin. (illustration)
Au travail, tard le soir et/ou tôt le matin. (illustration) — ALAIN JOCARD / AFP

Le travail c’est la santé, vraiment ? On ne découvre pas que la santé au travail est un problème préoccupant depuis plusieurs années, mais la nouvelle livraison du Baromètre santé et qualité de vie au travail de l’Ifop pour Malakoff-Médéric Humanis n’a rien de rassurant. D’après les chiffres révélés dans Le Parisien les choses ont même tendance à s’aggraver.

46 % des salariés et salariées du privé interrogées estiment que leur rythme de travail s’est intensifié dans la dernière année. 38 % disent travailler de plus en plus chez eux. Résultat, 53 % des personnes interrogées s’estiment fatiguées physiquement, 54 % disent même être épuisées physiquement. Seul point un peu positif, 56 % des sondés et sondées trouvent que leur entreprise se soucie plus de leur bien-être au travail (trois points de plus en un an).

Pour résoudre cette situation, salariés et salariées semblent penser qu’il faut assouplir les horaires (47 %) et même réduire le temps de travail pour un tiers d’entre elles.

Enquête réalisée du 17 mai au 20 juin, par Internet, auprès d'un échantillon représentatif de 4 552 salariés du secteur privé.