Les infos immanquables du jour : Edward Snowden en attente, pain sec à la cantine et arnaque à la vache

ACTU Ce qu’il ne fallait pas rater dans l’actualité de ce 17 septembre 2019

Anne Kerloc'h

— 

Edward Snowden (Archives)
Edward Snowden (Archives) — Uncredited/AP/SIPA

Dans le redoux de l’automne, les immanquables sont toujours prêts et servis à température ambiante. Voilà ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce 17 septembre.

1 – La question du jour : Pourquoi la demande d’asile d’Edward Snowden embarrasse la France

Actuellement à Moscou, Edward Snowden ne cesse de tendre le pied à la France pour obtenir l’asile politique dans l’Hexagone. Un souhait qui ne date pas d’hier, puisqu’il avait déjà tenté dès 2013. Pourquoi cette demande du lanceur d’alerte reste pour le moment lettre morte ?  Explications

2 – L’alerte du jour : Pourquoi investir dans les vaches ou les terres rares est une très mauvaise idée

Les escrocs proposent d'investir dans les vaches laitières avec un taux de rentabilité de 6 à 12%.
Les escrocs proposent d'investir dans les vaches laitières avec un taux de rentabilité de 6 à 12%. - PATRIK STOLLARZ / AFP

Sur le prospectus, deux vaches broutent joyeusement un pré gorgé de soleil. L’image donnerait presque envie d’aller faire les foins. D’autant « qu’investir dans les vaches laitières » offre un « rendement de 6 à 12 % », promet le slogan qui barre la photo bucolique. C’est bien connu : le lait est un produit financier attractif…​ Mais voilà pourquoi c’est en fait une grosse arnaque. Et pourquoi ce n'est pas la seule.

3 – L’humiliation du jour : Leurs parents ne paient pas la cantine, on leur sert du pain et de l'eau

Une cantine scolaire à Toulouse.
Une cantine scolaire à Toulouse. - FRED SCHEIBER/20 MINUTES/SIPA

En raison des impayés de leurs parents, deux enfants scolarisés à Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier), ont dû se contenter de pain et d’eau à la place d’un repas servi à la cantine. Le maire dit avoir voulu provoquer « un électrochoc ». Des parents dénoncent, eux, un traitement « humiliant » pour les enfants. Explications ici.

4 – Le point justice du jour : La relaxe des « décrocheurs » est-elle vraiment une décision « historique » ?

Le portrait d'Emmanuel Macron avait eu lieu en février dernier à la mairie du 2e arrondissement de Lyon.
Le portrait d'Emmanuel Macron avait eu lieu en février dernier à la mairie du 2e arrondissement de Lyon. - ALLILI MOURAD/SIPA

Ce lundi, le juge Marc-Emmanuel Gounot est peut-être entré dans l’Histoire judiciaire française en décidant de relaxer deux prévenus poursuivis pour « vol en réunion ». Jugés pour avoir décroché le portrait du président de la République en février dernier à la mairie du 2e arrondissement de Lyon, les deux militants écologistes n’ont écopé d’aucune condamnation. Le juge a estimé que face à l’inaction climatique de l’Etat les citoyens se devaient d'« inventer d’autres formes de participation dans le cadre d’un devoir de vigilance critique ». Cette décision peut-elle faire jurisprudence et y a-t-il des précédents ?

5- La vidéo du jour : Une Américaine, survivante du cancer, traverse quatre fois la manche (sans s'arrêter)

Voilà c’est tout pour aujourd’hui. On vous dit à demain, sans faute et sans reproches.