Non, cette Mégane n’est pas une voiture-radar qui vient de débarquer sur les routes françaises

FAKE OFF Une rumeur, apparue pour la première fois en 2013, ressurgit sur Facebook

Alexis Orsini

— 

La fameuse Mégane noire accusée d'être une voiture-radar.
La fameuse Mégane noire accusée d'être une voiture-radar. — capture d'écran/Facebook
  • Depuis 2013, la photo d’une Renault Mégane noire circule sur les réseaux sociaux. Elle vient de réapparaître sur Facebook.
  • Elle est censée, selon sa légende, montrer un véhicule-radar banalisé par la police pour contrôler les automobilistes.
  • Si ce type de voiture a bien été déployé dès 2013 par les forces de l’ordre, rien ne prouve que cette Mégane cache bien un radar.

Un nouveau type de radar  vient-il de faire son apparition sur les routes françaises ?

C’est ce que laisse penser un post Facebook montrant un véhicule en pleine voie d’insertion… qui cacherait bien son jeu, selon la légende accompagnant la photo : « Et voilà, elle est arrivée dans notre région, la fameuse voiture avec radar embarqué ! Elle met 9 PV à la minute, rien que ça ! C’est une Renault Mégane noire […] Faites tourner à tous vos amis !!! »

Mais l’avertissement accuse quelques années de retard, puisque ce type de radar a été déployé pour la première fois il y a cinq ans et a connu, depuis, d’importants changements.

FAKE OFF

En mars 2013, la Sécurité routière avait en effet annoncé le lancement de vingt radars mobiles de nouvelle génération (RMNG), installés dans des voitures de police ou de gendarmerie banalisées, au sein de dix-huit départements français.

Un dispositif qui a suscité la défiance de nombreux internautes et donné naissance, sur les réseaux sociaux, à cette « alerte » toute faite sur l’arrivée de la fameuse Mégane noire dans différentes régions françaises. De Metz à Rennes en passant par la Charente et l’Auvergne, l’arrivée du prétendu véhicule radar a été signalée aux quatre coins de l’Hexagone à l’aide de la même photo à chaque fois.

Une Mégane omniprésente… selon les réseaux sociaux

Sa présence a beau avoir été démentie à plusieurs reprises par différents titres de la presse quotidienne régionale, rien n’y fait : l’alerte refleurit au fil des mois, au gré de ses reprises par des conducteurs inquiets. Et ce alors que les RMNG ne sont pas forcément déployés dans une Mégane, comme l’expliquaient les CRS à L’Est républicain en mars 2013 : « Cette Mégane est celle qui a été montrée à la télévision, mais elle n’est pas reproduite pour tous les services dotés du nouveau radar. »

La reprise de cet « avertissement » ces jours-ci paraît en outre d’autant moins vraisemblable que la Sécurité routière a choisi de confier la conduite de ces voitures-radar à des sociétés privées en avril 2018. Notamment pour libérer du temps aux forces de l’ordre, comme elle l’explique sur son site. Un changement visiblement efficace, puisque le déploiement de ces voitures-radar doit se faire dans trois nouvelles régions, à compter de janvier 2020.