Vannes : Excédés, des riverains publient des annonces pour recruter des dealers

TRAFIC DE DROGUE Des affichettes ont été placardées samedi sur plusieurs arrêts de bus de la ville

J.G.

— 

Illustration d'un joint de cannabis dans un hall d'immeuble à Nantes.
Illustration d'un joint de cannabis dans un hall d'immeuble à Nantes. — FABRICE ELSNER/20 MINUTES

Les riverains du parc de Kermesquel à Vannes (Morbihan) en ont ras-le-bol du trafic de drogue qui s’opère chaque jour sous leurs yeux. Ils l’ont fait savoir à leur manière samedi en placardant sur plusieurs arrêts de bus de la ville des petites annonces pour recruter des dealers et des guetteurs, comme le rapporte Ouest France.

Comme pour une offre d’emploi, l’annonce détaille les principales missions du « job ». « Avertir le plus rapidement possible de l’arrivée de la police, accueillir les clients (100 à 200 personnes par jour), intimider les riverains et les dissuader de pénétrer dans le bois, détériorer au maximum l’espace naturel avec vos détritus, emballages et papiers brûlés », peut-on lire sur ces affichettes.

Un « poste » rémunéré 200 euros par jour

Le profil recherché est également détaillé : « Vous êtes idéalement mineur, d’un naturel fainéant, vous aimez l’argent facile et vous n’avez pas peur de crier. » L’affiche précise par ailleurs que le salaire net d’impôt est de « 200 euros par jour » et que, pour postuler, « les candidats » doivent « se faire connaître dans le parc ».

Ouest-France rappelle que les riverains multiplient depuis plusieurs mois les actions pour dénoncer le trafic de drogue qui gangrène leur quartier.